Snood pour homme – premier modèle

Les hommes aussi peuvent avoir froid au cou

Il y a des frileux qui ont peur de porter une écharpe au cas où ils la perdraient, ceux qui n’aiment pas avoir les pans qui traînent quand ils se baissent, ceux que les noeuds autour du cou gênent, …. Pour tout ceux-là, et pour les autres, la mode du snood est la bienvenue.
Le snood, ou col, permet d’avoir le cou, voire pour certains modèles les épaules, au chaud. Moins de risque d’être perdu, de se prendre dans les rayons du vélo …. A essayer.
Le premier modèle que j’ai fait, à la demande d’une amie, était un modèle mixte de chez Katia :

Tricoté en côtes 2/2

Tricoté en laine Funky de Katia

 

Tricoté simplement en côtes 2/2.

Les explications sont disponibles sur le site de Katia.
Modèle simple à réaliser. De plus, comme il est entièrement tricoté en côtes, il est extensible et donc adaptable à différentes tailles. Par contre sa couleur, assez voyante peut en décourager certains.

Tricoté en laine Drops

Snood homme

Je l’ai donc refait avec la laine Drops and you 4, (un peu plus de deux pelotes et demie) contenant 90% d’alpaga, en gris, c’est plus discret.

 

De quelle couleur le tricoterez-vous ?

 

Publicités

Tuto châle jersey avec bordure ajourée

Châle réalisé suivant la technique des châles triangulaires

Le principe de base d’un châle triangulaire est de faire 4 augmentations un rang sur deux. Les augmentations se répartissent de la manière suivante :
– une augmentation en début de rang
– une augmentation de chaque côté de la maille centrale
– une augmentation en fin de rang.

Fil en acrylique

Joli fil dégradé

Pour celui-ci, j’ai, comme souvent, commencé et terminé chaque rang par deux mailles de point mousse. Les quatre augmentations sont faites sur l’endroit du travail, sauf pour les deux premiers rangs du châle. Elles sont obtenues par des jetés, celles de début et fin de rang sont réalisées après et avant les deux mailles de point mousse.

Pour débuter :
– monter 7 mailles
– 1er rang, sur l’envers : 2m mousse, 1 jeté, 1m envers, 1 jeté, 1m envers (maille centrale), 1 jeté, 1 m envers, 1 jeté, 2m mousse. On obtient 11 mailles.
– 2ème rang, sur l’endroit : 2m mousse, 1 jeté, 3m envers, 1 jeté, 1m envers (maille centrale), 1 jeté, 3 m envers, 1 jeté, 2m mousse. On obtient 15 mailles.
– 3ème rang : tricoter les mailles et les jetés comme ils se présentent, en mailles envers

Partie centrale du châle :
Continuer ensuite en jersey, en faisant bien les 4 augmentations sur les rangs tricotés à l’endroit, jusqu’à obtenir la taille voulue et commencer la bordure.

Bordure :

Bas du châle avec bordure

Bas du châle avec bordure

 

Le motif de bordure étant réalisé sur 14 mailles,Pour châle bleuvous pourrez commencer la bordure quand vous aurez atteint un nombre de mailles multiple de 14 + 1 + 2 (les 2 mailles de point mousse), de part et d’autre de la maille centrale.
Pour le mien j’ai attendu d’avoir 143 mailles (14 * 10) +  1 + 2, donc 10 motifs de part et d’autre de la maille centrale. Donc un total de 287 mailles sur les aiguilles. (2m mousse, 141mailles, maille centrale, 141mailles, 2m mousse).

Quand vous le jugez nécessaire, vous passez aux aiguilles circulaires.
Sur le schéma joint 08072014 grille châle dégradé bleu, vous trouverez la légende du diagramme ci-dessus.
– Seule la partie droite du châle est représentée, elle se lit de droite à gauche. La partie gauche sera identique, tricotée à partir de la maille centrale.
– Les deux mailles de points mousse ne sont pas représentées.
– Les rangs envers ne figurent pas

N’hésitez pas à me contacter si besoin.

 

Echarpe ajourée en mohair et soie

Echarpe commencée depuis longtemps …

Cette grande écharpe était en attente depuis plusieurs semaines, d’autres priorités, puis l’arrivée des beaux jours… Grâce à certaines heures un peu plus fraîches, j’ai enfin pu la terminer. C’est toujours un grand plaisir de tricoter la qualité Kid Silk de chez Drops. En plus du rose …..
J’ai quasi suivi les explications du modèle 127-39, disponibles gratuitement sur le Web.

D'après un modèle DropsNe disposant que de deux pelotes, j’ai réduit la largeur. J’ai monté uniquement 77 mailles pour avoir 5 répétitions du motif, au lieu des 7 prévues, et réduit à 3 le nombre de mailles de point mousse de bordure, pour une question d’équilibre.

Je l’ai tricotée en une seule pièce et non pas en deux moitiés à assembler ensuite et sur aiguilles droites au lieu des circulaires recommandées. il est vrai que j’avais moins de mailles et, de plus, je trouve les aiguilles droites plus agréables, quand c’est possible.

Mohair et soie

Largeur 32 cm

 

Avec mes deux pelotes(*) j’ai obtenu une écharpe qui mesure 32 * 134 cm, non bloquée.  J’ai utilisé des aiguilles n° 5, au lieu des 3,5 préconisées, toujours pour que ce soit plus aéré et doux. Il est vrai que je tricote plutôt « serré ».

Point en détail :

détail point ajouré

détail point ajouré

 

 

 

 

Cette matière est vraiment d’une rare douceur.

(*) Pelote de 25g pour une longueur de 200m.

 

Trésors rapportés d’Italie

Que rapporter comme souvenirs de vacances ?

Le départ pour l’Italie s’est décidé presqu’au dernier moment. Mon mari avait réservé les hébergements, planifié les visites et nous avions étudié les itinéraires possibles. Par contre, je n’avais pas eu le temps de rechercher sur le Web si les balades prévues permettraient de croiser quelque filature ou magasin d’usine …. Tant pis, j’ai du stock.
La route qui longe le nord de la côte adriatique était encombrée et, en raison d’un ralentissement près de Rimini, j’ai cru avoir une hallucination : d’énormes pelotes de laine dans une vitrine ! Cris de joie, arrêt dès que possible et direction ladite vitrine, pourvu que ce ne soit pas qu’une décoration …
Hormis les grosses pelotes factices, il y en avait de bien réelles, tout espoir était permis. Nous avons pénétré dans une pièce dont les murs étaient couverts d’étagères du sol au plafond et sur les étagères quelques pelotes mais surtout des cônes comme je ne n’en avais jamais vu. Passons aux choses sérieuses, les qualités des fils étaient écrites, fort heureusement, car je ne parle pas un mot d’italien et les commerçants ne parlaient que cette langue.
Pur moment de bonheur, du cachemire, du mohair de la soie, …. de nombreux calculs pour connaître les correspondances poids/longueur …. et, après un bon moment, nous sommes repartis (je suis repartie) avec quelques trésors :

En pelote, écheveau et cône

 

Heureusement que mon mari a commencé à apprendre l’Italien il y a quelques mois, cela nous a tout de même permis d’avoir une petite discussion. Il s’avère que le nombre de personnes qui tricotent devient de plus en plus en plus faible en Italie. Ce magasin était surtout un grossiste pour des magasins vendant à l’étranger et notre visite a beaucoup surpris. Grand merci à mon mari pour sa patience …. Bon, c’était quand même moins long que l’Aiguille en fête !!!
Avant de quitter le pays, nous avons aussi, bien entendu, fait des achats plus classiques : stock de pâtes, sauces tomates, gressins et quelques bouteilles de vin.

 Je ne sais pas encore par quoi commencer…

Tuto châle triangulaire de base

Châle réalisé au point mousse, en laine comportant du mohair pour un effet mousseux.

Avec petite bordure

Réalisé au point mousse

Le principe de base d’un châle triangulaire est de faire 4 augmentations un rang sur deux. Les augmentations se répartissent de la manière suivante :
– une augmentation en début de rang
– une augmentation de chaque côté de la maille centrale
– une augmentation en fin de rang
Elles peuvent être visibles, si elles sont faites grâce à des jetés, c’est ce que je préfère car cela provoque une ligne de « trous » que j’aime bien, ou « invisibles », si l’on tricote deux mailles dans la maille du rang précédent.
Pour avoir des bordures « nettes » les augmentations sont, en général, faites après la deuxième ou troisième maille, en début de rang, et à 2 ou 3 mailles de la fin du rang.

Variante possible : on peut aussi enjoliver le haut du châle en tricotant ensemble les deux premières mailles et les deux dernières, un rang sur deux. Ces diminutions sont immédiatement compensées par un jeté ! Cela fait donc deux rangées de trous, parallèles, sur le haut du châle.
Début de rang :
2 mailles ensemble, un jeté, une maille, un jeté, mailles suivantes ….. donc une augmentation au total
Fin de rang, quand il ne reste que 3 mailles sur l’aiguille gauche :
un jeté, une maille, un jeté, un surjet simple ….. donc aussi une augmentation au total

Autre variante possible : pour celui-ci, j’ai agrémenté les côtés du châle d’une fine bordure volantée, sur 5 rangs :
– * une maille, un jeté *, à répéter, finir par une maille
– tricoter les mailles et les jetés comme ils se présentent
– * une maille, deux mailles dans la maille du rang précédent*, à répéter,
– tricoter les mailles comme elles se présentent
– tricoter les mailles comme elles se présentent en les rabattant souplement

Détail du bas du chale mohair rouge

Détail

Autre grand intérêt de ce modèle, pas besoin d’être très concentrée….on peut facilement le réaliser en bavardant, même intensément !

 

J’aime bien ce modèle tout simple avec des fils mousseux, à base de mohair. Le châle obtenu est très doux et agréable à porter.
Celui-ci est tricoté en Angel de Bergère de France, tricoté en double, aux aiguilles n° 7. J’ai utilisé quatre pelotes de 25g pour un châle qui mesure 1,65 m d’envergure pour une hauteur de 83 cm à la pointe. J’ai stocké des pelotes d’autres couleurs car il paraît que cette laine va être supprimée. Dommage !