Shawlette alpaga, tout à fait de saison

Modèle à suivre : Broadway Nights

Quelques magnifiques pelotes de pur alpaga achetées il y a quelques jours m’ont fait procéder de manière inhabituelle. D’habitude je repère un modèle qui me plaît, je fouille dans ma collection perso (peut-être y a t’il des droits d’auteurs pour cette expression de Mine ?) et suis, plus ou moins, le modèle repéré, souvent moins que plus d’ailleurs.

Cette fois c’est différent, je n’ai acheté que 10 pelotes

Alpagamio - 100% alpaga

pelotes de 100g

et souhaite réaliser rapidement un châle pour avoir une idée de la quantité nécessaire ….. afin d’en racheter d’autres, en toute connaissance de cause. Pour l’instant, je n’ai que du fuschia, de l’écru et du violet.
Plus épaisse que celles que j’utilise en général pour mes châles ajourés, je n’ai pas pu résister devant sa douceur et son prix intéressant. Elle me laisse toutefois un peu perplexe quant à son utilisation.

Une flânerie sur Ravelry s’impose. Je découvre, au vu de la taille des aiguilles utilisées, un modèle qui me semble adapté.
Seules modifications, je tricote 16 fois le motif au lieu de 15 (je préfère les nombres pairs), je ne change qu’une fois de taille d’aiguilles (partie ajourée tricotée en 4 et le reste en 3,5) et je termine par 4 rangs de point mousse pour éviter le roulottage.

Je commence à rabattre les mailles et là, l’inquiétude s’installe : il me semble que cela va roulotter plus que d’habitude.
Je ne termine pas le rang et enlève l’aiguille, juste pour voir. Horreur, je me retrouve avec une sorte de boudin.

Shawlette 100% alpaga

Ce n’est plus un simple roulotté ….

Je doute fort que le blocage ne résolve le problème, élimine l’idée de faire quelques rangs au crochet et défais toute la partie en rangs raccourcis pour ne garder que la quasi-totalité de la bordure.

Tant qu’à défaire, j’en profite pour modifier les derniers rangs de la bordures qui comportaient un peu trop de diminutions à mon goût. Je récupère mes 421 mailles et fais la partie rangs raccourcis au point mousse et non plus en jersey.

Plusieurs heures de tricot plus tard, je rabats les mailles, en ajoutant quelques picots. Je ne suis plus à une modification près !
Ouf, il ne roulotte plus mais la partie ajourée nécessite un léger blocage, comme la plupart du temps.

Ce matin j’ôte les épingles et voilà le résultat.

bordure ajourée

100% alpaga, 2 pelotes de 100g

tricotée aux aiguilles n°4'

bordure ajourée

Au vu de la météo, j’ai bien fait de terminer celui-ci plutôt que de commencer mes tests de coton.

Publicités

Châle ajouré au crochet – modèle Phildar

Châle dentelle avec bordure

Ce modèle a été crocheté à différentes reprises par mon amie Anne-Marie avec différentes matières et, à chaque fois, un aspect complètement différent. Que ce soit avec des laines fines ou plus épaisses, le résultat est toujours plaisant. La forme est assez allongée.
J’ai réalisé mon premier avec une laine plutôt fine et ai bien aimé le résultat.

crochet N°4

uniquement mailles en l’air et mailles coulées

Laine Ice, qualité inconnue, pelotes de 50g pour 400m. Cette matière contient un peu d’élasthanne et a été très agréable à crocheter. Je n’ai pas utilisé l’intégralité de la seconde pelote et il mesure quand même 190*56 cm pour un poids de 85g seulement.

crochet N°4

Porté en chèche (pas mémère !)

Encouragée par cette première expérience, j’ai voulu le refaire avec une laine très très fine …..
Au bout de quelques rangs, j’ai commencé à regretter, il ne « grandissait » pas ! Cette matière (30% de mohair) étant impossible à défaire, trois possibilités s’offraient à moi :
– le mettre de côté (un boulet de plus)
– jeter ce qui était fait (j’ai horreur de gâcher)
– persévérer …..
De nombreux trajets (voiture, métro) et quelques cafés-tricot plus tard, il a été décrété assez grand par les tri-copines. En avaient-elles assez me m’entendre soupirer ou était-ce vrai ?
Je pense qu’elles ont eu raison car quand je suis passée à l’étape du blocage, ma tige, qui mesure quand même 1,80 mètre, était trop courte. Complétée par quelques épingles, le séchage est en cours ….

Forme allongée

Blocage en cours

Pelotes de chez Anne-Lots, 30% mohair, 70% acrylique, 25g et 330m.
Deux pelotes et demie utilisées.

 

J’en acheté pas mal, de différentes couleurs. Je pense que les tricoterai, comme précédemment, plutôt que de les crocheter, ou alors je testerai en double épaisseur.
Pour le moment, comme il ne fait toujours pas chaud, je vais fouiller du côté de mes pelotes d’alpaga.

PS : référence du modèle ici.
Bien entendu, j’ai fait une bordure à mon idée et pas celle d’origine.

Boucles d’oreilles d’été

Il faisait beau, changement d’ouvrage

J’ai peut-être été la seule à croire que les beaux jours étaient arrivés et je suis donc passée aux « travaux » d’été.
Je vous ai déjà parlé du stock de catalogues que mon ami Ayk apporte régulièrement au Café-tricot, que nous feuilletons et nous partageons ensuite avec gourmandise. J’avais eu un petit coup de foudre pour 2 modèles de boucles d’oreilles. Comme je n’ai pas « remporté » le catalogue, je ne peux pas vous donner les références (Je n’ai qu’une photo). De plus, j’ai un peu modifié, comme souvent.
J’ai terminé le montage ce matin, et voilà le résultat ….
Un modèle fleur

Cocon Calais

Boucles d’oreilles Fleur

 

 

 

et un modèle ananas.

Cocon Calais

Boucles d’oreilles ananas

 

 

 

 

 

 

Les deux sont réalisés au        crochet N°1 avec un fil dentelle.

 

Cocon fait en France

Cocon Calais N° 6924

Je pense que je vais faire les mêmes ….. en rose. Ou refaire un châle, vu le temps !

Chauffe-épaules Celtic

Inspiré de Celtic Myths

Ce modèle trouvé sur Ravelry m’avait bien plu, comme tant d’autres que je n’aurai jamais le temps de réaliser …. Premier essai en soie. Je tricotais de la soie pour la première fois et ai été déçue, tricot pas régulier. De plus, le haut du châle ne me semblait pas très plat. J’ai tout détricoté immédiatement, c’est rare, l’ouvrage en perdition aurait pu traîner dans un coin pendant des années.
Quelques temps plus tard mon amie Sabine arbore ce magnifique châle. Elle a eu le même problème que moi pour le haut mais, après un blocage efficace, cela ne se voit pas. Son châle est superbe.

Fouilles dans ma pile de modèles, je l’exhume. Je décide de ne retenir que la partie torsades puis de reprendre les mailles et de faire le corps du châle en rangs raccourcis. La laine, pur alpaga, offerte par Elila, avait quelques peu subi l’attaque des mites et je n’ai pas pu tout utiliser, le châle s’est donc transformé en chauffe-épaules.

Châle à torsades

A partir de Celtic Myths

Comme l’a découvert ze knitting bird avant moi, la bordure

bande tricotée séparément

Large bande de torsades

est très très très longue à tricoter.

Le beau temps est revenu, juste après que j’aie eu le temps de le tester. Petit mais bien chaud tout de même.

 

chauffe-épaules à torsades

Bien chaud, 100% alpaga