Un gilet pour changer

Boulet, un de moins

Certain(e)s connaissent le principe du boulet, je l’ai découvert grâce au blog CôTé TriCot. J’aime ce principe de tenter de finir les encours qui traînent, sans toutefois le mettre vraiment en application !

J’ai décidé, il y a déjà quelques temps, de réduire mes achats de laine (si, si, je vous assure, je fais de violents efforts, même si cela n’est pas toujours couronné de succès !).
Lundi dernier, lors d’une séance papotages avec Fleur, nous avons été saisies de l’envie violente d’aller explorer le nouveau magasin Action dont beaucoup de tricoteuses parlent sut Facebook. Après de légères hésitations pour se donner bonne conscience, nous y allons.

Heureusement qu’il n’y a pas de livraison le lundi et que le rayon laine était quasi-vide.
J’ai essayé de résister mais il y avait juste ce que cherche depuis pas mal de temps, de belles couleurs dégradées. Je voulais du mérinos, il n’y avait que de l’acrylique, tant pis, je prends. (En fait je sais où il y a exactement ce que je cherche mais je résiste, si, si !).

100% acrylique

un peu de rose est caché sous le gris

En contrepartie de ma faiblesse, je me suis promis de ne pas la tester tant que n’aurais pas terminé un gilet en cours.

Cela faisait un moment qu’il était commencé, je me souviens que j’avais déjà la laine dans ma vie professionnelle antérieure ….
Il ne restait que les manches à terminer. Allez savoir pourquoi il avait été délaissé ! Peut-être parce qu’il est tricoté au point de riz et que cela n’avance pas ? En tout les cas ce n’est pas à cause de la laine, que j’adore. J’avais déjà fait des chaussons, dans une autre couleur, il y a plus d’un an et demi.
C’est une laine bouclette qui a presque l’aspect d’un tissage quand elle est tricotée au point de riz :

Versailles coloris prune

On dirait presque du tissu, non ?

Fini de coudre en début d’après-midi,

Laine Versailles coloris prune

Point de riz

il m’a un peu déçue, un peu trop grand de carrure. Plusieurs solutions :
1 – je démonte les manches et les recouds différemment,
2 – je bricole le haut des manches sans rien découdre,
3 – je resserre l’encolure,
4 – je le propose à ma grande, ….
La nuit portera conseil, en attendant j’ai sorti les pelotes tentatrices.

Pour le fermer j’avais prévu un gros bouton, que j’ai réussi à retrouver, mais j’ai préféré faire juste un petit lien.

J’ai encore un gilet-boulet qui traîne …..

 

 

Publicités

Châle Wave in Sky – Tuto

En demi-cercle ou quasiment

Terminé en début de semaine

Fine laine bleue

tricoté aux aiguilles N°4

mais pas eu le temps de lui trouver un nom, ni de rédiger le tuto.
Sa couleur me faisait un peu penser aux vagues … Ce matin, ma seconde fille me fait écouter un air complètement inconnu de moi et m’en donne le titre : Wave in Sky, si j’ai bien compris. Adopté ! Il paraît qu’il faut donner un nom à un modèle et je manque terriblement d’imagination pour ce genre de chose.
Pour le précédent, j’avais tricoté 6 augmentations par rang et le nombre de mailles avait augmenté très rapidement. Pour celui-ci ce sera 5 et il sera quand même très enveloppant.
Il ne reste plus qu’à trouver comment répartir les augmentations, sur le papier pour l’instant. Je voulais garder le principe des secteurs mais les faire un peu plus aérés que pour le modèle précédent.

Quant à la matière, un cône acheté il y a plus d’un an attendait sagement son tour. Je n’ai pas de précisions sur la composition. J’ai tricoté aux aiguilles N°4.

La bordure du précédent me convenait, je reprendrai la même, après adaptation en fonction du nombre de mailles obtenues une fois arrivée à la taille souhaitée.

jersey ajouré

5 augmentations par rang

Au final, il mesure 150 cm d’envergure pour une hauteur de 65 cm.
(il pèse 110g, c’est donc l’équivalent d’un peu plus de 2 pelotes de 50g)

J’ai dû modifier un peu la bordure pour qu’elle s’adapte à mon nombre de mailles.

mailles ensemble, surjets et jetés

Bordure ajourée

La partie plus pointue est présente 2 fois sur le bas du châle.

Si vous testez ce châle Wave in Sky, ou un autre, je serais ravie que vous me fassiez parvenir des photos du résultat.

Marinière, je me lance

Ce matin, c’est couture

Depuis le temps que j’en parle, c’est décidé, je tente un tee shirt.
Le tissu est choisi depuis quelques jours, des rayures (C’est un défi du Café-tricot !). Evidemment pas de patron, je recherche un de mes petits hauts qui m’avait déjà servi de modèle il y a plus de 25 ans, je suis très conservatrice, mais n’ai pas réussi à remettre la main dessus. Ce n’est pas dramatique, un autre fera l’affaire.
J’hésitais pour savoir dans quel sens j’allais positionner les rayures pour les manches mais, au vu du peu de tissu à ma disposition, il n’y aura pas de manches. Après tout, ce sera beaucoup plus simple.

rayé blanc et bleu

Stretch et à rayures !

J’ai choisi un tissu difficile, élastique et à rayures. Ce n’est certainement pas une bonne idée pour re-débuter mais tant pis.
Je me remémore mes quelques cours de couture d’il y a 40 ans et m’arme de patience. Découpe : c’est fait. Ensuite épingler la couture, puis faufiler (je sais, cela ne se fait plus depuis longtemps mais pour ce tissu je ne vois pas d’autre solution) et seulement ensuite direction la machine.
Ce tissu m’effrayant un peu, je décide de faire quelques tests sur des chutes.
Consultation du mode d’emploi de la MAC, test de 3 points overlock avec 2 pieds différents. Je peux me lancer.
Moments de stress intense en enlevant le fil de bâti !!!! (cela ne doit plus être le nom actuel).
Les coutures de côtés et la première épaule me satisfont plus ou moins,

couture de côté

raccord jugé correct

la seconde épaule est moins réussie mais, tant pis, je ne vais pas défaire un tel point …..

Tout se gâte avec le bas de la première « manche », j’ai voulu coudre et surfiler en même temps.

bout de manche loupé

essai malheureux

Quelle horreur ! Comme je suis têtue (un peu, beaucoup), j’ai récidivé pour la seconde …. c’est encore pire …. J’abandonne le tout pendant quelques jours.
Comme j’ai décidé, contrairement au tricot ou au crochet, de ne pas avoir plusieurs encours, il faut bien que je la termine.
Changement de méthode pour l’encolure, juste un point zig-zag puis petit rentré à points invisibles, à la main. Même méthode utilisée pour le bas.
Il faillait quand même défaire les coutures des manches. C’était tellement serré que j’y ai passé plus de 2 heures, en 3 fois pour ne pas « craquer ».
Pour les bouts de manche j’ai fait comme pour l’encolure et le bas.
Les finitions sont loin d’être belles et ne seront pas du goût de Mathilde !

Miranda a accepté de la porter malgré tout.

Ouf, finie et portable

A suivre …..

La prochaine fois, je prends un tissu plus simple et je tente de soigner les finitions.

 

Châle en alpaga (encore !) – Tuto

Forme papillon : Monarque

Quand j’ai vu ces pelotes en Baby Alpaga, Andine de la Filature du Valgaudemar, et surtout quand je les ai touchées, il m’a été impossible de leur résister. Je suis d’une faiblesse ……
J’ai voulu tester une forme très enveloppante, plusieurs secteurs séparés pas des augmentations. Pour une fois, j’ai même fait un échantillon, je voulais être certaine que j’obtiendrais ce que j’avais en tête.
Pour cette laine magnifique, je souhaitais quelque chose de très sobre, juste du jersey.

6 secteurs séparés par des augmentations

Forme de papillon ?

Avec 6 augmentations tous les deux rangs, le nombre de mailles augmente rapidement et je commence à m’ennuyer. Il fallait improviser un peu de fantaisie. Au vu de la forme asymétrique de mes secteurs, je me suis décidée pour des triangles asymétriques ajourés. Les rangs semblaient moins longs. Retour aux rangs monotones …. et de plus en plus longs, plus de 400 mailles, avant le choix d’une bordure ajourée.
Quelques calculs plus tard, je pense avoir trouvé et reprends le tricot.
Les derniers rangs sont longs mais amusants à tricoter (j’adore quand il faut compter sans arrêt).

Laine Andine de la Filature Du Valgaudemar

22 rangs ajourés

tricot dentelle

bordure châle en alpaga

Lavage, blocage ….. et un de plus sur la pile.
J’ai de la chance que le beau temps ne soit pas encore de retour, j’ai pu le tester tout de suite : une combinaison de douceur et de chaleur.

Jersey et points ajourés

Forme enveloppante

Après avoir passé quelques heures à mettre mes (trop) rares notes au propre, je vous les communique au cas où il vous tenterait : Châle Monarque

Laine utilisée : Andine de la Filature du Valgaudemar, coloris tourterelle, à peine plus de 3 pelotes. Pelotes de 50g pour 167 m, tricotées aux aiguilles 3,5.
Taille obtenue : 103 cm d’envergure pour une hauteur de 54 cm.

Comme je n’ai que légèrement entamé la quatrième pelote, je testerai peut-être des mitaines assorties.

Pour la photo, je l’ai prêté à Miranda.