Mon premier sac

Depuis le temps que je voulais coudre un cabas ….

J’avais dû abandonner après avoir coupé les morceaux, faute de ne pas savoir comment faire une poche appliquée. (Quelle idée de tenter l’expérience sans tuto !!!)

Réveillée un peu tôt un matin, je me précipite sur ma « bible » de couture, bien décidée à maîtriser la poche appliquée. La théorie me semblant acquise, il n’y a plus qu’à mettre en pratique. Première étape : retrouver les pièces découpées précédemment. Mince, il manque une des anses, impossible de savoir si elle s’est égarée ou si j’avais omis de la découper. Quoiqu’il en soit il faut en redécouper une nouvelle.
Je m’attaque à la première poche,

poche intérieure

J’essaye de suivre …

les explications sont très claires.

poche appliquée

la première est quasi faite

Elle n’est pas tout à fait rectangle comme souhaitée mais plutôt trapézoïdale….
Ce n’est pas bien grave et même peut-être mieux (on se réconforte comme on peut !!!)
La seconde, un peu plus grande, sera séparée en deux compartiments grâce à une simple couture verticale.
Les poches étant prêtes, je m’attaque à l’extérieur du sac.
Un simple rectangle plié et cousu sur les deux côtés. Pour donner de l’ampleur au fond, je fais 2 petites coutures

pour le fond du cabas

Perpendiculaires aux coutures des côtés

Même procédé pour la doublure intérieure à carreaux,

pour ne pas avoir à chercher ses clés au fond du sac

Pas peu fière, les carreaux sont bien alignés …

sans oublier de piquer l’attache-clés dans la couture de l’un des côtés. Application des poches : pas de problème majeur.

poche appliquée

L’une des poches intérieures

Pour les anses, je me suis contentée de faire une piqûre après les avoir pliées en deux dans le sens de la longueur. Le plus difficile a été de les retourner. Si quelqu’un a une technique, je suis intéressée. (J’ai d’abord essayé de les retourner sur un crayon –> échec, tissu trop épais? J’ai ensuite attaché une épingle de sûreté à l’une des extrêmités, comme pour passer un élastique, après quelques difficultés cela à fini par réussir mais il doit y avoir une autre méthode …. ( Cela m’apprendra à me lancer dans un truc pareil sans tuto !!!)
Le plus difficile était fait, plus qu’à assembler les 2 sacs, sans oublier de laisser une ouverture pour retourner le tout. Petite surpiqûre sur le bord pour faire plus joli et plus fini.

Pois à l'extérieur, carreaux à l'intérieur

Cabas réversible

J’espère qu’il sera solide …

Cabas à poches

Deux poches, dont une « double « 

 

Après discussion avec les spécialistes, au moins deux améliorations sont à prendre en compte pour le prochain :
– faire des coutures renforcées pour les anses
– prévoir l’ouverture de « retournement » sur l’un des côtés ou au fond pour que le haut du sac soit plus net.
A tester pour la nouvelle version.

Publicités

Tuto châle Coquelicot, forme allongée, bordure dentelle

Il pourrait être la version 2 de « ma toile »

De la même « famille » que le précédent, même construction, bordure dentelle quasi-similaire : un motif a été doublé et deux des motifs un peu plus espacés pour être mieux mis en valeur.
La grosse différence est que le corps de celui-ci est au point mousse

Châle au point mousse

Laine Soprane de Cheval Blanc

et non plus en jersey. Le nombre d’augmentations par rang a donc été réduit à 2.

Je sais donc à peu près quand commencer les motifs, c’est rassurant. Cette fois j’aurai moins de surprises.

Il fait sensiblement la même taille que le précédent, près de 2,10m de long pour 54 cm de hauteur maximale.

Cette forme est appelée « crescent » dans les modèles en anglais et je n’ai pas trouvé de terme équivalent, banane, forme allongée, … moins poétique en tout cas.

Cette fois, moins de gribouillis que pour la version écrue, car ils sont quand même assez proches, des annotations sur le tuto du précédent et je me dépêche de tout « mettre au propre » avant d’avoir perdu mes papiers et/ou oublié ce que j’ai fait précisément.

 

bordure dentelle avant blocage

Juste tombé des aiguilles

Evidemment, avant blocage, la partie dentelle n’est pas expressive.

L’étape du blocage est indispensable pour tous ces types de châle, même si elle est parfois un peu fastidieuse, la bonne surprise est au bout.

Mise en forme sur tapis de mousse

Blocage en cours

Une fois les épingles ôtées, il est comme je l’avais imaginé : bien allongé.

blocage encore humide

Bordure dentelle après blocage

La bordure est quand même plus jolie après le séchage, non ?

Son nom s’est imposé comme une évidence après un tour au jardin où ces fleurs commencent à apparaître.

Si vous voulez le tricoter c’est ici : le Tuto châle Coquelicot et les Grilles châle Coquelicot.
Malgré mes relectures attentives, il peut rester des coquilles, merci d’avance pour votre indulgence.

Quasi 2 pelotes de Soprane, de Cheval Blanc tricotées.

 

Pochon à revers

La couture, j’y reprends goût

Je n’ai jamais été aussi tentée de coudre que depuis que j’ai arrêté d’aller au cours de couture auxquels je m’étais inscrite en octobre dernier. Le temps n’étant malheureusement pas extensible, c’est au détriment du tricot !

Un matin de la semaine passée, je m’y remets. J’hésite entre commencer par un cabas ou un pochon, les deux doublés. Il faut bien que je progresse !
Première étape : fouiller dans mon stock de tissus en recherchant un coup de foudre. Après en avoir déplacé plusieurs, je retrouve un coton épais, rouge à pois blanc, jugé idéal pour un cabas. Les recherches continuent afin de trouver une doublure compatible, trouvé peu après. Zut, ce morceau est là depuis tellement longtemps qu’il faudrait le relaver avant de l’utiliser. Tant pis pour lui, pas envie d’attendre.

Pois à l'extérieur et carreaux à l'intérieur

quasi le même rouge

Re-fouille : un petit imprimé Vichy dans les mêmes tons fera l’affaire. Je cherchais de l’uni mais tant pis, j’ose : pois à l’extérieur et carreaux à l’intérieur.
Découpe des côtés, des morceaux prévus pour les poches et là …. doute affreux …. comment faire le plus correctement possible des poches plaquées sans trop de sur-épaisseurs dans les angles ?
Il va falloir me plonger dans mon livre de référence.
J’ai décidé que c’était couture et décide donc de continuer mes recherches.
Pour le pochon, je ne souhaite pas utiliser mes dernières acquisitions, n’étant pas certaine de parvenir à mes fins.
Un reste de tissu dans lequel j’avais fait une robe à ma première fille, il y a plus de 20 ans, pour l’extérieur et un autre reste qui m’avait servi pour un patchwork il y a encore un peu plus longtemps.
Le modèle de base,

pochon doublé créé pour Sajou

créé par Mine

créé par Mine, me fait de l’oeil depuis que je l’ai vu.
Je l’observe, le mesure et me lance dans la découpe de mes tissus.

Ce n’est pas pour me trouver une excuse face à cette difficulté, mais je pense que les arrondis du haut ne seraient peut-être pas du meilleur effet sur un tissu à carreaux. Je réserve donc cette difficulté pour une prochaine version.
Je couds le pochon extérieur sans difficulté

tissu motifs marins

tube assemblé au disque du fond

majeure et j’enchaîne sur le second, celui de l’intérieur.

pas de faufilage

tube et cercle épinglés

 

 

 

 

 

 

Un peu trop vite, dans la précipitation j’ai oublié de laisser l’ouverture pour pouvoir retourner le tout après la couture d’assemblage du haut.

Merci à l’inventeur du découvit

Toujours envie d'aller trop vite

Pas assez de réflexion

Quelques points de couture à la main pour finir

Sac à ouvrage

Convient plutôt aux aiguilles circulaires

et le voici transformé en sac à tricot. Il convient tout à fait aux aiguilles circulaires.
Comme j’ai toujours plusieurs projets en cours, il me faut encore d’autres sacs …. (La belle excuse !!!!)