Kindness shawl, découverte récente

Coup de foudre pour le châle Kindness

Je ne sais pas comment vous choisissez le prochain tricot que vous allez faire :
– un projet en tête puis recherche d’un tuto correspondant ?
– consultation d’un site de tricot ou d’un catalogue au hasard ?
– envie d’essayer une technique particulière ?
– visite dans un magasin ?
– fouille dans vos laines puis recherche d’une idée après avoir choisi LA laine du moment ?
– un peu de tout ce qui précède, cela dépend ?

Quand je choisis un futur châle, cela peut prendre beaucoup de temps entre le repérage du modèle et le début de la réalisation. Les fichiers sont gardés précieusement, voire imprimés, et peuvent attendre des mois ou des années. Pour celui-ci, le modèle a été repéré samedi matin, imprimé puis mis sur le tas : je n’avais pas la laine qui convient. De plus, j’en avais déjà un autre sur les aiguilles !

laine à chaussettes et pure laine

Pour châles ? chaussettes ?

L’après-midi j’avais rendez-vous avec Monique qui m’avais gentiment proposé de venir voir sa réserve de pelotes. Une telle proposition ne se refuse pas, non ?

Je n’avais jamais vu de telles réserves, bien pire que chez moi !!!!! (mais beaucoup mieux rangées). Après 2 heures intenses de bavardages, elle m’a gâtée.

Elle m’a montré la photo de son châle Haruni tricoté avec la laine bleue, je voulais le même !

Rentrée à la maison, j’admire mes pelotes et un déclic se fait, la rose devrait convenir à merveille au Kindness.  Les explications étaient accessibles, les aiguilles aussi. Petit essai pour la grosseur à utiliser et c’est parti. Etant seule pour 3 jours, je n’ai pas été vraiment raisonnable sur les horaires de sommeil.
Lavage, blocage, fils rentrés et voilà :

laine rose dégradée

Pourquoi ai-je commencé par la rose ?

 

J’adore sa large bande de dentelle ajourée.

châle Kindness

plutôt simple à tricoter

 

Ce modèle convenait parfaitement à cette laine, il ne reste que quelques mètres d’un seul écheveau.

100% laine

A garder précieusement, il reste 3 écheveaux

Je termine celui en cours et je commence le Haruni ?
Encore merci Monique.

Publicités

Gilet top-down

Sur ma liste des essais pour 2017

L’année est déjà bien entamée, il est grand temps de commencer à piocher dans la liste des tests de tricot à réaliser en 2017 !
Je ne souhaite pas me lancer dans un gilet ou pull adulte sans avoir testé cette technique au préalable et choisis donc de faire un modèle layette. Si c’est loupé, je m’en rendrai compte plus rapidement !

Laine et marqueurs de mailles

matériel prêt

La laine est trouvée, reste le modèle. Mes catalogues layette datant de nombreuses années, inutile de les ressortir. Direction le site de Drops, aucun modèle ne retient mon attention, sauf un taille adulte ! Pas compliqué, je prends une laine fine, choisis la taille S, un jersey tout simple et ne modifie rien d’autre aux explications (oui, vous avez bien lu !).

C’était la théorie

Pas de souci pour le début,

toutes les pièces en une fois

manches sur arrête-mailles

cela avance doucement

puis je laisse les mailles des manches en attente comme indiqué et continue la partie principale du gilet. Jersey tout simple car pas sûre du résultat.
Arrivée aux manches, petite modification : plutôt que de monter les 8 mailles pour le dessous de la manche, je décide de reprendre les mailles existantes, cela devrait éviter une couture ultérieure.

Un doute m’assaille en cours de première manche : la dimension ne me semble pas adaptée à un bébé. Heureusement, au café-tricot du vendredi soir, Gigi est une grande spécialiste de la layette. Elle confirme, il faut adapter le modèle. Je détricote et recommence en suivant ses conseils,

gilet bébé top down

Plus qu’à coudre les boutons

Cela me semble beaucoup mieux. J’en profite pour utiliser la technique chaussettes de Mathilde et tricote les 2 manches simultanément pour être certaine qu’elles seront identiques.

J’ai bien envie de récidiver (après quelques châles), c’est chouette de ne pas avoir l’étape couture quand le tricot est terminé !!!!

 

Pas de couture pour terminer

Emmanchures raglan

Cette technique de tricot est bien adaptée aux emmanchures « raglan ».

tricot sans couture

dessous de bras

Pas de couture sous les bras, cela doit être plus confortable.

 

 

 

 

 

Il me reste de la laine, je tente une paire de chaussons. Ce ne sera pas un ensemble car, toujours selon l’experte Gigi, le gilet est du 6 mois et les chaussons sont taille naissance.

chaussons bébé au tricot

Plus qu’à ajouter un petit ruban

 

Deux chèches / châles pour l’été : un tuto

Même modèle : deux versions de châles au crochet

J’ai déjà tricoté ce modèle de Phildar deux ou trois fois, avec des fils plutôt mohair. Une amie l’a tricoté au moins 10 fois avec toutes sortes de matières et c’est vraiment surprenant de voir que le résultat est toujours différent.

Chèche d'été au crochet

Certaines sont intriguées

Les beaux jours étant là et l’envie de tricoter de la laine moins présente, c’est donc vers lui que mon choix s’est fait pour « passer » aux travaux d’été.
Chaleur, interdiction de tricoter dans l’avion, tout concordait pour troquer les aiguilles contre le crochet.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas crocheté en bateau et cela en a intrigué certains …..

J’ai commencé le second avant d’avoir terminé le premier qui commençait à être encombrant dans les transports en commun. (N’importe quoi l’excuse pour avoir des « tas » d’ouvrage en cours).

Chèche d'été ajouré

Abandonné temporairement

 

De plus, j’avais l’impression qu’il n’avançait pas …. La matière, 100% acrylique était assez fine.

Je commence donc une autre version du même modèle, en rose, pour avoir l’impression de changer un peu, et en coton.

Chèche rose dégradé

Terminé en premier

 

Celui-ci a été réalisé beaucoup plus rapidement et a même été terminé en premier.

 

J’ai repris le bleu, décidée à ne pas me laisser envahir par tous mes en-cours.
Ce n’était pas une idée, il est très, très, très long, à terminer. (Cela aurait peut-être été plus rapide si je n’avais pas fait quelques points de croix entre deux séances crochet ?)

Chèche au crochet

Enfin terminé

Je me suis quand même un peu surprise : en quelques jours, j’ai fini mes deux châles, terminé une broderie qui sommeillait depuis près de 2 ans (il ne reste plus qu’à la coudre) et réalisé quelques lettres au point compté.
Il me reste à finir un châle en pure laine, pas tout à fait de saison mais objectif N°1 pour les jours à venir. Je ne vous parle pas des petits en-cours (gilet et chaussons bébé) ni de ceux si sont enfouis trop profondément …..

Ces chèches/châles sont adaptés aux débutants car composés uniquement de mailles en l’air, mailles serrées et de doubles-brides en fin de rangs. On peut se passer de la bordure.
Tuto ici.

Châle point mousse et rangs raccourcis – Tuto

Il faut faire simple avec cette laine

Coup de foudre au salon CSF de l’année dernière. J’ai déjà tricoté cette laine et je sais qu’une pelote (100g, 400m) suffit pour un petit châle donc je craque. Sur un autre stand je croise un châle qui me plaît, réalisé dans cette même qualité, mais les explications sont vendues uniquement avec la pelote …. je ne vais quand même pas en acheter une autre !!! (Il faut être raisonnable, non ?)
De plus, je n’aurai sans doute pas suivi le modèle .

Laine Tosca Light de Lang

Couleur changeante

Pelote rangée au retour … et un peu oubliée depuis.
Lors de fouilles récentes, je la retrouve avec joie et ne la ré-enfouis pas. Intense réflexion pour savoir comment l’utiliser. Sans prise de risque et ne pas manquer de laine avant la fin du châle ou un modèle qui peut provoquer des sueurs froides ? (Je pense que certaines savent ce dont je parle).
Je retiens l’idée d’un châle triangulaire, commencé par le milieu de haut, avec 4 augmentations un rang sur 2, du grand classique. Au point mousse, cette laine n’a besoin de rien de compliqué. pour la bordure finale, rien n’est encore décidé.
Commencé un jour où j’avais besoin d’un ouvrage simple (Café Tricot ou autre, je ne me souviens plus ), puis abandonné faute de ne pas savoir comment je le terminerai. De toute façon, il y en avait déjà d’autres sur les aiguilles. La chaleur est arrivée et il n’était plus question de le reprendre bien que mon choix était fait pour la bordure,

point mousse et rangs raccourcis

un rang ajouré et des dents

un rang de trou-trou et quelques dents en rangs raccourcis. Je n’ai encore pas testé cette façon de faire.

Le temps s’étant remis au frais, il était temps de l’extirper du tas des en-cours.

Grosse interrogation, jusqu’où faut-il tricoter pour garder assez de laine pour les derniers rangs ? N’ayant jamais testé une telle fin en rangs raccourcis, je n’en ai pas la moindre idée. Pesage de la laine restante, je fais encore quelques rangs. Rang de « trou-trous » puis je commence les « dents ». Après en avoir fait une bonne quinzaine, je décide de les détricoter car je devrais pouvoir faire quelques rangs de plus avant la bordure. De plus, elles ne me semblent pas tout à fait assez grandes, tricotées sur 6 mailles.

point mousse

rangs raccourcis sur 6 mailles

Après seulement 2 nouveaux rangs de point mousse, un réflexe de prudence me dit que, si le nombre de mailles convient à des « dents » de 7 mailles, il est temps de recommencer la bordure.

rangs raccourcis au point mousse

rangs raccourcis sur 7 mailles

Vous ne voyez pas la différence entre les deux ? Vous vous dites que cela ne valait pas la peine de défaire ? Au moins j’aurai quand même essayé d’optimiser l’utilisation de cette pelote.

Ouf, assez de laine pour aller jusqu’au bout ! J’aurais peut-être même pu faire 2 ou 4 rangs de plus. Je ne défais pas, j’ai hâte de le porter.
Pas de blocage pour ce modèle, chouette.

petit châle au point mousse

Tout doux et chaud

Si vous voulez vous en faire un semblable, le tuto est ici.
N’hésitez pas à me signaler d’éventuelles erreurs.

Fleurs de Digoin, j’y reviens

Torchon en lin brodé

Ma première broderie de ces fleurs date d’un plus d’un an, j’avais été séduite par le rendu de la broderie réalisée en Laine Saint-Pierre. Selon moi, cela correspondait bien avec l’aspect des assiettes anciennes sortant de la manufacture de Digoin.
Cependant, cette fois, je souhaite broder un torchon en lin et il faut donc qu’il supporte une température de lavage assez importante.
Je ne suis pas certaine que le torchon servira un jour, j’ai toujours peur des tâches indélébiles pour mes torchons brodés !!! J’entends déjà « A quoi cela sert de broder des torchons si on ne peut pas s’en servir ? » Pas faux ! Certaines personnes ne peuvent pas comprendre le simple plaisir de les déplier et de les admirer avant de les ranger précieusement …. Et vous, vous me suivez ?

En feuilletant un livre écrit à partir des archives DMC, je « tombe » sous le charme de la retranscription au point compté d’un modèle ancien.

broderie point-compté

Très beau livre

Pas difficile de trouver dans la gamme Retors du Nord de Sajou les couleurs correspondant à celles préconisées en mouliné DMC. Le choix de la couleur du torchon est simple aussi, le gris devrait s’harmoniser avec les tons des fils à broder.

Au fil des heures, les fleurs prennent vie et l’ouvrage est terminé assez rapidement.

interprétation au point-compte

Le motif initial était en broderie traditionnelle

Il est vrai que le motif n’est ni chargé ni très grand.

 

 

 

Vu le grand nombre de motifs de fleurs différentes existant, qu’il me reste encore de beaucoup de fil à broder sur mes cartes et que la météo est peu propice au tricot, il se pourrait bien que je récidive. Pourquoi pas une broderie sur un sac ?

 

 

Pour l’instant, après l’avoir fait tremper, lavé et repassé, il est rangé bien précieusement. Il ne manquerait plus qu’il prenne une vilaine tâche !!!

Torchon en lin quadrillé

lin 12 fils brodé en 2 fils de Retors du Nord