Comment réduire le nombre de ses en-cours ?

Méthode radicale mais efficace ….

J’ai bien essayé, il y a déjà quelques temps, de terminer 2 ouvrages avant de m’autoriser à un débuter un autre mais cela ne suffit pas ! J’essaye donc une méthode, nouvelle pour moi, mais qui devrait donner rapidement de bons résultats : le détricotage !!!!

point très ajouré

le 19 janvier au matin

Le premier en faire « les frais » à été cet embryon de pull, commencé en avril dernier. La laine, magnifique, 55% mohair et 45% de soie, ne mérite pas de croupir ainsi.

laine détricotée

le 19 janvier au soir

Ce qui m’a beaucoup dérangé dans ce tricot est que je doive trop fréquemment poser les aiguilles pour égaliser les boucles créées par les doubles jetés avant de pouvoir continuer. Pas du tricot qui coule tout seul, je n’aime décidément pas.
Aidée d’Elila, il a vite disparu.

Le second deuxième sur la liste est un châle commencé il doit y avoir environ quatre ans, abandonné au bout d’une pelote de près de 300 mètres, je ne sais plus pourquoi et ne vois absolument pas ce qui me ferai m’y re-intéresser !!!!

laine Angel de Bergère de France

Châle qui ne verra jamais le jour

J’avais tricoté, assez rapidement, une première version de ce modèle de châle, en bordeaux, et avais voulu le refaire en noir (laine Angel de Bergère de France), vraisemblablement trop rapidement. Je m’étais sans doute lassée du point, un peu monotone ! Merci à Rachel pour son idée de tricoter cette laine en double, je devrais pouvoir retrouver les pelotes restantes, enfouies au fond d’un de mes paniers d’en-cours, et leur donner une seconde chance.

Je pense aussi à deux ouvrages qui me semblent de bons candidats pour la suite : un gilet de style autrichien vert bouteille (les plus âgés imagineront peut-être ce dont il s’agit) et un pull bleu électrique dans le style « Anny Blatt » d’il y a plus de 20 ans (peut-être même plus de 30 !!!).
Il faut juste que je les retrouve.

Il y en a également au moins 3 autres qui sont en sursis :
– un gilet commencé il y a 3 ans et demi,
– un second gilet terminé et monté mais qui ne me va pas. Il faut que je refasse le haut des manches, découdre puis détricoter une laine bouclette, cela risque de manquer d’attrait….
– un châle terminé, Good Vibes,

Good Vibes en devenir ?

Terminé depuis mais toujours en boule

en boule dans un coin depuis plusieurs semaines mais qui attend désespérément son blocage. Il me déçoit d’avance.

En cherchant bien, il y en certainement d’autres qui se cachent. Je finirai bien par les débusquer et prendre la décision qui s’impose.

Publicités

Châle triangulaire au tricot, bordure ajourée

Modèle Drops repéré par hasard (explications 167-17)

Je vagabonde souvent sur le site de Drops, presque aussi souvent que sur Ravelry, mais ce modèle, Cafe, m’avait complètement « échappé ». C’est sur des épaules que je l’ai repéré. Je n’ai pas pu m’empêcher d’engager la conversation avec sa propriétaire qui me la montré sans rechigner et m’a indiqué qu’il s’agissait d’un modèle Drops.

Drops Fabel et Drops Delightt

Laine Drops préconisée pour le modèle

En le recherchant, je pense avoir compris pourquoi je ne l’avais pas repéré, vraisemblablement en raison de sa couleur. Pourtant, vu en vrai, il était très bien ….

Comme je l’avais admiré, il n’était pas question de faire la moindre modification. D’autant plus qu’il était intéressant avec ses petits rangs raccourcis sur les côtés.

Ce châle, je le voulais dans un ton de bleu qui aille avec un pull, cadeau de ma mère. Comme cette couleur ne fait pas vraiment partie de ma garde robe de base, je manquais cruellement de matière ! J’ai fini par me rendre à l’Atelier (J’ai été entraînée …. et n’ai pas cherché à résister) et, exceptionnellement, je n’ai acheté que quelques pelotes, et en connaissant la destination précise de chacune d’entre elles. J’ai, bien entendu, déniché exactement ce que je voulais, dans les qualités recommandées pour ce châle.
Certaines personnes finissent tout de même par avoir une bonne influence sur mon comportement d’acheteuse compulsive de laine !!!

Je choisis un demi-numéro d’aiguilles au dessus de celui conseillé, je tricote très serré, et me lance dans la réalisation.

laine unie et laine couleur changeante

rangs raccourcis sur les côtés

La façon de faire suivre le fil non tricoté me déconcerte un peu mais j’ai dit que je suis intégralement le modèle, et m’y plie.
Après quelques rayures je renonce, je trouve le bord beaucoup trop épais et détricote le tout (je déteste). Je fais donc les rayures comme à mon habitude.
J’arrive à la partie ajourée mais mon châle est beaucoup plus petit que ce qu’il devrait, donc, seconde entorse à ma résolution, je continue les rayures pour que la taille finale me convienne d’avantage.
Il suffira ensuite de tricoter plus de répétitions du motif que prévu et tout ira bien.

Quand j’estime la taille assez grande, en fait celle préconisée par le modèle, 40cm de haut avant la bordure ajourée, je modifie un peu le nombre d’augmentations pour obtenir 16 motifs au lieu des 14 prévus, de part et d’autre de la maille centrale.

3 pelotes drops utilisées

J’aime ce peu de reste

Malgré ce nombre de rangs et mailles supplémentaires, je n’ai pas entamé la seconde pelote de Fabel prévue mais ai quasi-intégralement tricoté la seconde de Delight.
J’adore quand il n’y a pas de restes, cela fait du stock en moins !

Je n’ai pas envie de le bloquer mais ne dispose ni de fil à linge ni d’épingles pour un séchage à l’air qui me semblerait convenir. Il sèche donc comme il peut et, après un léger repassage, je le porterai tel quel en attendant de pouvoir le faire sécher dehors.

Châle Drops 167-17, bordure ajourée

Sera mieux après léger blocage

 

 

Terminé le 2 janvier, j’ai déjà pu en profiter un peu.

châle au tricot, modèle Drops 167-17

plus long de haut, pas mémère !