Châle Good Vibes, rose et gris

Châle point mousse et dentelle, encore !

Cette « histoire » a débuté en octobre 2017 …. et je ne l’ai encore jamais porté …..
Coup de foudre au vu de ce châle avec cependant quelques inquiétudes, à la lecture des explications, quant à sa forme finale.

Le choix de la laine ? Facile, il me reste quelques pelotes d’Andine, 100% alpaga de la Filature du Valgaudemar, du rose et du gris (quel hasard !!!)

Andine, filature du Valgaudemar

difficile de voir un châle

Je démarre assez enthousiaste, la partie du haut avance rapidement et j’attaque la partie dentelle avec plaisir, des rangs raccourcis, chouette, j’y prends goût.

Laine agréable, modèle plaisant à tricoter, il est assez rapidement terminé. C’est ensuite que tout se « gâte ».

J’avais malheureusement raison d’avoir des craintes quant à la forme :

Châle alpaga,

?????

 

Cela me laisse dubitative. Comme il est principalement tricoté au point mousse, je n’ai aucune envie de le bloquer, je trouve que cela étire de trop ce point.
Le châle est donc abandonné en boule dans un coin, et je l’oublie complètement.

Je l’ai retrouvé assez récemment, (plusieurs semaines plus tard), un jour où je voulais accéder à ma machine à coudre et qu’il a fallu commencé par « déblayer » l’espace environnant.

Je décide de le relaver et de le suspendre en plein air en l’étirant un peu. Cela avait bien réussi avec un modèle précédent.

blocage de châle

blocage au vent

De toute façon, je ne prends pas de risque, pour l’instant je le trouve importable.

Evidemment, en hiver le séchage prend du temps, aller retour entre le jardin et le sous-sol pour la nuit, il a terminé devant la cheminée.

La forme est plutôt mieux (cela pouvait difficilement être pire).

Malgré cette amélioration, Miranda est la seule à l’avoir porté….

châle alpaga rangs raccoucis

Good Vibes ?

châle ajouré en alpaga

vagues ajourées

J’aime beaucoup la partie ajourée formant de petites vagues (envie du bord de mer ?)

point dentelle et rangs raccoucis

rangs raccourcis

Est-ce parce que la forme avant blocage ne m’a pas plu que je ne l’ai toujours pas sorti ? Ne s’appellerait-il pas, du moins pour moi, plutôt « Bad Vibes » ?
Il va quand même falloir que je me décide à le porter avant qu’il ne soit de nouveau enfoui.

Laine utilisée : fuschia, 135g, environ 260 mètres  et gris 70g, environ 210 mètres

Modèle sur Ravelry

Publicités

Tistou, Point brioche en rond, étape deux

Avec des diminutions et des augmentations

Je continue à vouloir atteindre l’un de mes objectifs, essayer de maîtriser le point brioche.

Col Tistou point brioche

Chauffe épaule ou snood ?

Les étapes sont encore nombreuses mais je m’accroche. Mon dernier snood, bicolore, tricoté en rond, ayant été jugé satisfaisant, je passe à la suivante : toujours bicolore et en rond mais avec un point comprenant des augmentations et des diminutions.
Pour cette technique, le fait de tricoter en rond et d’avoir 2 couleurs sont plutôt des avantages par rapport à un tricot plat et monochrome, c’est vraiment quelque chose de particulier que ce point !

Mon but est un châle mais, comme je n’arrive pas à « récupérer » un défaut, je suis obligée de défaire et, seulement pour l’instant j’espère, maille par maille ….. Vous imaginez détricoter plusieurs rangs de châle, de 300 ou 400 mailles,  maille par maille ? Moi non.

Donc j’ai repéré un snood qui me plaît et donc les explications sont en français : Tistou, sur Ravelry.

J’avais, à cette intention, fait l’acquisition des pelotes nécessaires en décembre dernier. Ces pelotes n’avaient pas eu le temps d’être enfouies et je les ai retrouvées rapidement. Lecture du tuto, 272 mailles, ah quand même ! Bon je vais réduire, ma laine est plus épaisse que celle du modèle.
J’imagine un instant faire un essai sur un petit nombre de mailles pour tester les augmentations et diminutions sans prendre trop de risques et monte 30 mailles. Erreur, j’ajoute ce qui pour moi est un obstacle supplémentaire : l’obligation de tricoter en magic loop. Après quelques rangs de tricot, j’abandonne cet « échantillon ».

A la lecture des explications, il me semble que l’on doit pouvoir pouvoir réduire le nombre de mailles en prenant un multiple de 8, donc ce sera 192, un peu au hasard. Je souhaite un snood pouvant être porté en double.

col tistou point brioche bicolore

mes couleurs favorites

Je monte les mailles, 193, pour fermer le tour de la manière préconisée par les Tricoteurs Volants. Et c’est parti !

Première bévue, niveau débutante en tricot circulaire, il y a un tour non voulu ! (les mailles ont tourné !!!). Je ne m’en rends pas compte immédiatement et ai la flemme de détricoter. De toute façon, je ne suis pas très optimiste et suis quasi-certaine de devoir défaire à un moment ou à un autre, donc, pour l’instant, je continue.

Les premiers tours se passent bien. Heureusement que j’ai quand même tiré parti de mes précédentes expériences !!!! J’arrive au tour 36ème tour et horreur !!! il y a un bug plusieurs tours plus bas ….

Détricoter maille par maille, j’en ai pour un éternité, je tente le tout pour le tout, j’enlève l’aiguille. Comme je risque fort de ne pas pouvoir redémarrer, j’en profite tout de même pour l’essayer afin de remonter le nombre de mailles correspondant à la taille que je souhaite. Si je dois tout recommencer, au moins j’essayerai de ne pas le « twister »

Je détricote ce que je pense être environ 6 tours et tente de remettre les mailles sur l’aiguille. Bien entendu certains jetés ont disparu et certaines mailles un peu « coulé ». Je m’entête, et je finis par y arriver.

Je recommence …

Tricot brioche en rond, bicolore

Il ne grandit pas ….

Je re-détricote un peu plus tard, …

A un moment je me sens un peu comme dans un rallye : je suis les explication d’un tour mais je « sens » que cela n’est pas tout à fait comme cela devrait, je « force » un peu pour me convaincre que c’est bon. Un peu comme quand on cherche des indices et que l’on déforme la réalité pour que cela coïncide avec ce que l’on devrait voir ….
Re-détricotage.

Ce tricot me fait penser à l’histoire de l’escargot qui grimpe 1 mètre le jour et redescend de 50cm la nuit suivante. Là c’est encore pire : je ne suis jamais certaine que mon snood sera plus haut le soir que le matin !!!

Après de longs jours d’incertitude et toujours la crainte de devoir TOUT détricoter faute de pouvoir récupérer les mailles, il est enfin terminé ….

La laine, Lima de Drops, résiste bien aux tricotages successifs.

 

face endroit du tricot en rond

Côté endroit, couleur principale

Il existe de nombreux tutos et, après en avoir consulté quelques uns, je pense que la manière de faire les jetés, avant ou après la maille glissée, a de l’influence sur l’apparence du tricot terminé. Dans certains exemples l’endroit et l’envers sont quasi- identiques, avec inversion des couleurs, bien entendu, et, sur d’autres, on dirait qu’il y a deux points différents. Je pense que ce n’est pas simplement un effet d’optique.

rose et gris, couleurs contrastées

Envers du tricot

 

 

 

 

Je ne regrette pas mon « erreur » du début, elle permet de voir simultanément les deux côtés du point. (On se justifie comme on peut, non ?)

Je me rapproche, petit à petit, de mon objectif : un châle en point brioche. D’où la prochaine étape, tester ce point « à plat ».

Le mohair et soie de la Ferme d’Amalthée, toujours (tuto)

Même modèle d’écharpe, dimensions légèrement modifiées

Mohair et soie de la Ferme d'Amalthée

couleur plus lumineuse en réalité

Mon écharpe rose a tellement plu à une amie qu’elle en a souhaité une quasi identique, à la couleur près.
Après examen attentif des pelotes disponibles chez SAJOU, elle a jeté son dévolu sur une pelote qui me tentait bien aussi, fushia !!!!

Elle l’a souhaitée un peu plus large (et donc un peu moins longue, car tricotée avec une pelote identique).

Les conditions météorologiques ne sont pas favorables aux photos, la couleur est vraiment beaucoup plus belle en réel. Mais, comme je ne l’ai terminée que ce matin et qu’elle l’aura demain, il n’y pas le choix de l’éclairage …
Vous pouvez admirer les belles couleurs directement sur le site de la Ferme d’Amalthée. (coloris Bourgogne)

J’avais déjà remarqué que, pour une même qualité de laine, la douceur pouvait varier en fonction de la couleur (et donc des composants de la teinture, m’avait expliqué une spécialiste) et je trouve celle-ci encore plus douce que la précédente.

Pour augmenter la largeur, c’est tout simple, il suffit d’ajouter un nombre de mailles multiple de 10, qui correspond à une répétition du motif. Celle-ci a été tricotée sur 75 mailles et mesure, non étirée, environ 33 * 178 cm.

Juste une petite photo de plus près,

point de tricot dentelle

couleur très approximative

et le tuto de la version rose pâle.

 

La prochaine écharpe, toujours avec cette même laine Alizée, que j’adore, sera au crochet.