Chaussettes, je persévère

Gisèle socks

Aperçues sur Facebook,  modèle Ravelry (quelle source inépuisable !!!), elles ont tout pour plaire et convenaient tout à fait à la reprise mon activité chaussettes. Lecture des explications, pas de problème détecté, je me lance.

Contrairement aux précédentes, celles-ci ne sont pas un test, il faut faire les deux, et identiques !

Je monte donc les mailles pour les deux sur une aiguille circulaire et tricote les deux pointes en même temps.

Aiguille circulaire N°3

Laine Nord de Drops

Ensuite, comme elles sont ajourées, il ne devrait pas être compliqué de les faire identiques même tricotées séparément. Il est quand même plus rapide de les tricoter sur une aiguille circulaire courte prévue pour ! Cela évite aussi la démarcation quasi inévitable avec le magic loop.

Ce qui est vraiment pratique avec le démarrage par les orteils, c’est que l’on peut essayer en cours de réalisation.

chaussettes ajourées en alpaga

J’essaye de faire les 2 en parallèle

Petite hésitation par rapport aux explications pour savoir quand commencer le talon, comparaison avec les précédentes un peu trop grandes à mon goût, c’est bon, j’y suis. Les deux en étant au même stade, je commence le premier talon.

Gisèle Socks

Pour être certaine de faire les deux !

 

Une fois terminé, je remets la chaussette en attente et reprends l’autre pour réaliser le second talon avant d’avoir oublié comment j’ai fait le premier.

 

mailles enveloppées pour les rangs raccourcis

en rangs raccourcis

Il ne reste plus que la partie tige des deux chaussettes à tricoter. J’oublie de tricoter le point dentelle sur l’arrière et dois défaire, quelle étourdie !

Reprise de l’aiguille circulaire courte, pour aller plus vite. Rapidement l’hésitation s’installe, je fais la version du modèle (et j’ai presque fini !!!) puis je fais les mitaines assorties avec la laine restante ou je les tricote bien longues pour avoir très chaud ? Comme je n’imaginais pas les porter pour sortir, il valait mieux les faire longues. Je pense les mettre pour « cocooner » à la maison, voire pour dormir en cas de souci de chauffage.

La première tige avance bien et la pelote diminue. J’ai hâte de voir si elle sera vraiment conforme à mon souhait. Pour l’instant l’essayage est plutôt satisfaisant.

Instant de suspens intense pendant les derniers rangs, une fois le dernier rang fait, vont-elles pouvoir passer la cheville ? vont-elles pendouiller lamentablement ? Tellement hâte de voir le résultat que je ne les fais pas tout à fait aussi longues que la laine le permettait. Rabattage élastique des mailles pour terminer. Je choisis une technique différente de la fois précédente, aux aiguilles et pas à l’aiguille à laine.
Le résultat n’est pas aussi net qu’un rabattage classique mais tant pis, elle passe le cou de pied et tient sur la jambe, sans serrer, c’est ce qui compte, non ?

laine Nord de Drops

motif ajouré sur toute la tige

Je reprends la seconde, assez rapidement terminée (au détriment du jardinage !).

Je vous assure, il y en a bien deux et identiques

Gisèle socks

plus longues que le modèle

Si elles glissent après les avoir un peu portées, il sera temps de glisser un fil élastique dans le dernier rang.

Je ne les ai mises longtemps pour les photos mais j’ai déjà pu apprécier leur chaleur. L’hiver peut arriver!

Publicités

Poncho en fausses côtes anglaises

Pour avoir bien chaud cet hiver

Il y a 2 semaines j’admirais le poncho de Mine et étais tentée de m’en faire un. Je lui posais donc quelques questions pour cerner le sujet. Deux rectangles tricotés en fausses côtes anglaises assemblés entre eux. La taille ? environ 40 sur 60 cm et, ensuite, les mailles reprises le long de l’encolure pour resserrer un peu. Elle se souvenait l’avoir fait d’après un modèle de La Droguerie.

Par chance (en fait je pense qu’il n’y a pas de hasard !!!), très peu de temps après, mes pas me mènent rue du Jour et je vais donc consulter les livres de modèles. J’étais peut-être un peu pressée mais le résultat est que je ne l’ai pas trouvé ….. et n’ai pas voulu patienter pour être renseignée.

Au retour de je plonge sur le site de Drops où je découvre un modèle dont le point n’a rien à voir mais c’est bien cette forme que je souhaite et la taille me convient.

Laine avec boules roses et parmes

Originale, non ?

 

 

La laine, acquise lors d’une brocante en mai, est déjà dans mon stock, je peux donc commencer sans tarder.

Je retiens le point du poncho de Mine : les fausses côtes anglaises et décide de border les côtés extérieurs des 2 rectangles de 3 rangs de point mousse et de 3 mailles également de point mousse.

3 rangs de point mousse en bas et 3 mailles mousse sur le bord

Pas très visible …

Cela ne se voir pas tellement avec cette laine !

Je n’ai pas l’habitude de tricoter des laines aussi épaisses et suis agréablement surprise par l’avancée de mon tricot.

Les 2 rectangles sont terminés plus rapidement que prévu (merci les trajets en métro et le déplacement en bus du week-end dernier !)

Un peu de couture

fausses côtes anglaises

deux coutures pour assembler les rectangles

et essayage.

poncho moelleux

Bien épais et tout doux

 

 

Je trouve qu’il n’est pas nécessaire de relever des mailles pour resserrer l’encolure. S’il se détend à l’usage, il sera assez tôt pour y remédier.

 

 

Les fausses côtes anglaises se tricotent sur un nombre impair de mailles, multiple de 4 + 3, tous les rangs sont identiques.

– Répéter jusqu’au 3 dernières mailles (2 mailles endroit, 2 mailles envers), terminer par 2 mailles endroit et une maille envers.

 

Fausses côtes anglaises

Point en relief

Vivement qu’il fasse froid ….

 

Fleur, châle ajouré au crochet – Tuto

Quel ouvrage emporter ?

Je ne sais pas si vous connaissez ce moment un peu fébrile de départ de la maison ? On quitte ses ouvrages en cours …. Certes il y a la valise à faire mais le plus important est peut-être : quel ouvrage emporter ? Quand l’en cours en est à un stade déjà avancé et qu’il faut réduire la taille des bagages, il est urgent de démarrer un autre ouvrage, mais lequel ?

Aurais-je envie de tricoter, crocheter, broder ?

J’ai envie d’essayer cette laine inconnue,

Stelle de Katia

Pelote de 100g

découverte un jour de pluie des vacances d’été dans une mercerie de Sens : Stella de Katia. Ses couleurs m’avaient tout de suite attirée quand je m’étais approchée du rayon. J’ai failli choisir la pelote d’à côté, histoire de changer un peu de mes couleurs habituelles, mais, après intense réflexion, j’ai retenu mon coup de coeur initial.

Je pense qu’elle conviendrait à un petit châle au crochet.

Je referais bien, en le modifiant un peu, bien sûr, un modèle imaginé l’an passé.

Je le commence quelques jours avant de partir pour être certaine que l’association laine/modèle fonctionnera.

différence de couleurs

Rien à voir avec la pelote !

Intense déception ! Les couleurs ne sont pas celles que j’avais imaginées. Je continue ou pas ?

En fait, pas le temps de réfléchir à un autre ouvrage, je l’emporte.

Heureusement, je retrouve rapidement mes couleurs préférées et m’y mets sérieusement. La forme est bien comme je le souhaitais : triangulaire plutôt allongée.

Une seule pelote, de 550 mètres, il sera terminé assez vite. Je choisis de le border sur les 2 côtés pour « masquer » les couleurs du bas qui ne sont pas mes préférées.

J’hésite à le bloquer pour lui conserver plus de gonflant mais l’avis des deux tricopines consultées lors d’un après-midi agréable à l’Oisive Thé est déterminant : au blocage.

Un moment de courage et mon tapis de blocage envahit une fois de plus le salon ….

Tapis de blocage

Séchage en cours

Je reste un peu dubitative quant au résultat, car cette « laine » ne contient que 10% de laine et 10% d’alpaga mais on verra bien !

J’enlève les épingles et l’abandonne quelques jours, pensant qu’il se rétractera, mais non, tout va bien.
Merci Mine et Mathilde de m’avoir bien conseillée.

Ce matin, la luminosité semblait convenir pour quelques photos sur Miranda.

châle au crochet ajouré

presque les couleurs réelles

crochet ajouré

façon chèche

bordure de pétales

Fine bordure

S’il vous tente, j’ai rédigé un tuto Châle Fleur.

N’hésitez pas à me contacter s’il comporte des erreurs, je tâcherai de corriger (pas nécessairement dans les 24h00, soyez indulgents s’il vous plaît).

Sinopia, châle pour gaucher ?

Châle asymétrique au tricot forme « curl » (boucle ?)

Lors d’un voyage récent dans une ville où je n’ai pas vu la moindre pelote de laine, j’ai découvert une librairie avec un rayon loisirs créatifs comme je n’en avais jamais vu ! Un nombre de livres de tricot impressionnant dont un qui m’a laissée dubitative :  « Curls ».

châles en forme de boucle

Curls, tout simplement

Aussitôt feuilleté, aussitôt acheté !

De retour à la maison, feuilleté et re-feuilleté, il fallait absolument essayer cette technique de construction. Le modèle de couverture, très tentant, est un modèle où « on ne se repose pas » (pas de rang tout en mailles endroit ou envers).
Je choisi donc de ne pas faire un point trop compliqué pour tester cette forme, pour la cas où je serais déçue.
Je me décide pour Sinopia, j’ai la laine qui devrait convenir, testée et adorée sur un châle précédent, le Kindness.

La météo du mois d’août étant plus propice au tricot qu’à la lecture à l’ombre, je m’y mets.

Je regarde les explications de plus près et me lance. Au bout de quelques rangs je suis très perturbée (il m’en faut peu) le motif se créé sur les rangs pairs, habituellement l’envers du châle. Cela me gêne sans que je comprenne vraiment pourquoi et je décide donc de défaire puis de recommencer en rajoutant un premier rang et donc de créer le motif sur les rangs impairs comme d’habitude. Plus aucune difficulté ….

Le tricot avance plutôt bien mais il est difficile d’imaginer ce que cela va produire comme forme finale, je suis tout de même un peu dubitative !
Le but étant de tester cette forme, je persévère sans me poser trop de questions, encouragée par Monique qui a une grande habitude des tricots originaux !
Terminé pendant les vacances d’été,

Châle sinopia

forme indéfinie

je n’ai pas mon tapis de blocage à disposition et me contente donc d’un séchage au grand air et suis assez contente du résultat,

châle tricot dentelle

blocage au vent

en attendant de faire un vrai blocage.

Le séchage au vent est quand même assez efficace.

pendant le séchage

point ajouré

Je l’essaye, sans rentrer les fils, et là, surprise ! Le geste naturel fait que la pointe se retrouve dessous ….. et je comprends pourquoi le point ajouré devait être tricoté sur les rangs pairs et non pas les impairs !!!! Cela me servira pour le prochain.

Ayant pris une bonne (?) résolution de rentrée : je termine deux ouvrages avant d’en débuter un nouveau, le passage au blocage a lieu dans la semaine et les fils rentrés ce matin (si, si, cela compte comme un ouvrage terminé aujourd’hui).

Châle Sinopia

Il suffit juste d’inverser le geste naturel

 

 

Il ressemble quand même à châle, non ?

 

 

 

 

 

On peut aussi le porter les « pointes » vers le haut pour retrouver une forme plus « classique ».

châle ajouré en laine

porté les pointes en haut

 

Kelias, châle au point mousse et rangs raccourcis

Légèrement asymétrique, en baby alpaga

Quand j’ai croisé ce modèle, Kelias sur Ravelry, j’ai tout de suite su avec quelle laine j’allais le tricoter : Andine. C’est un baby alpaga de la Filature du Valgaudemar, très doux. Les couleurs aussi s’imposaient d’elles mêmes : Azalée et Touterelle, un vieux rose et un gris pâle.
Laine douce et couleur tendre, parfait pour passer un hiver « cocoon ».

Je pensais attendre la rentrée pour le tricoter mais, les chaleurs estivales ayant été toutes relatives, je l’ai fait au mois d’août, au détriment des nombreuses broderies planifiées.
Terminé le week-end dernier,

tricoté aux aiguilles N° 3.5

Baby alpaga Andine

j’ai tout de suite pu l’essayer. Je pense que nous allons passer de bons moments ensemble.

J’ai très exceptionnellement quasi suivi les explications à la lettre. Comme c’est la première fois que je tentais ce style de construction, plusieurs parties de rangs raccourcis,

point mousse tout simple

rangs raccourcis et quelques « trou-trous »

je ne voulais prendre aucun risque.

 

La seule modification que je me sois autorisée est d’ajouter un rang sur la totalité des mailles avant de les rabattre afin qu’elles soient rabattues sur ce que  je considère comme l’endroit du châle.

Je n’ai pas fait d’échantillon, inutile car j’avais déjà tricoté cette laine que j’adore.
Une fois terminé, pas de blocage, modèle idéal !

Il n’y a plus qu’à s’en envelopper.

châle baby alpaga

long et pas très haut

J’ai utilisé 90g de gris et 70g de rose, aiguilles N°3,5. Il mesure 150 * 46 cm.

Crescent shawl – châle allongé bordure dentelle – Tuto

Châle Saphir, point mousse et dentelle simple

Je crois qu’après mes essais précédents j’ai obtenu, pour celui-ci, exactement ce que je voulais ! Un châle très allongé au point mousse, bordé d’une dentelle, également au point mousse.

point mousse

Séchage au vent plutôt que blocage

La laine à chaussettes ne sert pas qu’aux chaussettes, elle peut aussi être utilisée pour les châles ….

J’ai choisi une laine jusqu’alors inconnue,

75% laine et 25% nylon

Laine à chaussettes

découverte dans le stock de Monique, la Kunstgarn de chez Hjerte Garn. Le dégradé de bleu m’a tout de suite attirée, bien que ce ne soit pas ma couleur préférée. J’aime l’effet de rayures qui rompt la monotonie que pourrait procurer cette grande partie de point mousse.

La pelote fait 100g pour 420m.
Il me reste environ 30g de la seconde, de quoi faire des petites mitaines assorties.

 

Pour obtenir cette forme, il y a 4 augmentations sur un rang et 2 sur le suivant.
La bordure dentelle est composée d’un motif de 8 rangs tricoté 5 fois.

aiguille N°4

bordure non bloquée

Le blocage permettrait de  faire « ressortir » les pointes mais, tout du moins pour l’instant, il restera comme cela (c’est toujours autant de temps de gagné ….)
Miranda ne m’ayant pas accompagnée, pas de photo du châle porté.

 

Vous pouvez tout à fait adapter ce modèle, en réduisant/augmentant la partie centrale et/ou la bordure ajourée.

Les explications sont disponibles Tuto châle Saphir.

Pour obtenir uniquement les grilles (économiser l’encre et gagner une page à l’impression ! )  Grilles châle Saphir

PS : Grand merci à Monique de me permettre d’accéder à ses trésors.

 

 

Couvre-oeuf en tissu

Couvre-oeuf brodé et doublé

Lors d’un récent petit déjeuner chez des amis, je m’émerveille devant les couvre-oeufs ornant les oeufs à la coque du dimanche matin. Réalisés au crochet, j’en prends un en photo, déterminée à essayer.
De retour à la maison, je n’ai pas pris le temps de chercher si j’avais la laine nécessaire et n’en ai pas trouvé dans le seul magasin de laine visité (Il faut éviter les tentations inutiles). Cela attendra que j’ai le temps de fouiller.
Concours de circonstances, jeudi, en feuilletant le dernier N° de Création Point de Croix, je découvre un couvre-oeuf brodé.

Couvre-oeuf brodé poule

Point de départ

Coup de foudre !
Là j’ai de la chance, toutes les matières premières nécessaires sont à portée de main, une bande de lin 12 fils lisérée de bleu quasi identique à celle du modèle et les 4 couleurs de fils à broder nécessaires à la confection de la petite poule.

Hier, premier jour de congés, je brode la petite poule mais ai la flemme de la coudre. En fait, surtout pas le courage de rechercher le tissu Vichy bleu que je savais être quelque part, mais où ? J’ai décidé de doubler ce couvre-oeuf pour qu’il soit plus joli et, aussi, pour continuer mes petits essais de couture « soignée ».

Ce matin, je « déterre » le tissu Vichy convoité et me lance.
Je commence par couper le tissu à carreaux car, si je me trompe, ce sera moins grave que de devoir recommencer la broderie.
Couture de l’intérieur, ne pas oublier de laisser une ouverture pour pouvoir retourner l’ensemble une fois la couture du bas faite, je progresse. Essayage, pas trop mal.
Je coupe donc le lin en prenant l’intérieur pour modèle et couds l’extérieur.
Repassage, assemblage des 2 parties et voilà :

Evidemment modifié

Je préfère sans le plumet

Bien entendu, je n’ai pas complètement suivi le modèle qui n’était pas doublé et n’avait qu’un côté en lin.
Je craignais aussi que le « plumet » ne supporte pas bien les futurs lavages.

Couvre-oeuf brodé et doublé

doublure Vichy

J’ai choisi de broder la poule picorant à droite ….. On ne se refait pas !!!!
Au moins ce petit encours n’aura pas traîné longtemps.
Il n’y a plus qu’à en faire un pour chacun des membres de la famille…… On verra plus tard, je retourne à mon tricot.

 

Pochon : sac à ouvrage ou à linge ?

J’ai toujours besoin de sacs, pochons, …..

Evidemment, si j’étais raisonnable, j’aurais assez de 2 sacs à tricot. Mais ce n’est pas le cas et j’ai donc besoin d’un (au moins) sac à ouvrage. Les tissus, un peu épais, mélange de coton et lin, étaient choisis depuis quelques jours, il n’y avait plus qu’à s’y mettre.
Après avoir réalisé l’étui à rouge à lèvre demandé par ma fille aînée il y a quelques temps, j’avais bonne conscience et je pouvais me faire plaisir.

pochon cousu avec 2 tissus différents

pochon à coulisse

Je voulais un sac avec 2 tissus différents, une petite dentelle pour séparer les 2, et une fermeture par coulisse, tout en haut du sac.

Je souhaitais aussi que ce pochon me permette de tester quelques-uns des conseils que j’entends Elisabeth prodiguer à ses élèves : ne pas hésiter à faufiler après avoir épinglé, faire rouler les coutures (cela ne s’explique, cela se vit !!!) puis les repasser.

Première étape découpe des tissus, la table de cuisine et mon triple décimètre ne valent pas les outils conseillés mais je n’ai pas encore investi.

Je décide d’assembler les 3 morceaux découpés par des coutures à l’anglaise,

repasser la couture

propre, non ?

c’est deux fois plus long mais ce sera plus propre.

Je n’ai pas hésité à épingler, faufiler (cela faisait longtemps …..), faire rouler les couture avant de les repasser.
La petite dentelle est posée presque correctement,

dentelle prise dans la couture

dentelle cousue entre les 2 épaisseurs de tissu

je n’hésite pas à découdre là où ce n’est pas bien pris entre les 2 épaisseurs (je ne me reconnais plus ….). Vive le découvit !

Pour les coutures de côté, je renonce aux coutures à l’anglaise car je crains les sur-épaisseurs au niveau de la coulisse et je me contente donc de faire un point zig-zag tout autour avant de coudre. Il doit y avoir une technique mais j’ignore laquelle !

Je n’oublie pas de ne pas coudre jusqu’en haut

piqûre apparente autour de l'ouverture

essai de travail soigné

(j’essaye de tirer parti de mes expériences précédentes).

Petite couture de propreté autour de l’ouverture …

Le temps passant trop vite à mon gré, je reconnais que je n’ai pas faufilé les coutures de la coulisse, je me suis contentée de repasser les replis et d’épingler. La couture s’est tout de même bien passée et les 2 côtés de chaque ouvertures ont bien la même hauteur, ouf !

coulisse pour la queue de rat

presque terminé

Plus qu’un dernier repassage et glisser la queue de rat dans la coulisse.

Finalement, je me demande si je ne vais pas l’utiliser comme sac à linge, il est peut-être un peu grand pour un sac à ouvrage ? Bien sûr, je n’avais pas de modèle et ai fait au jugé.

Il me reste du tissu, je pourrai en faire un second, voire un troisième, un peu plus petits.

Kindness shawl, découverte récente

Coup de foudre pour le châle Kindness

Je ne sais pas comment vous choisissez le prochain tricot que vous allez faire :
– un projet en tête puis recherche d’un tuto correspondant ?
– consultation d’un site de tricot ou d’un catalogue au hasard ?
– envie d’essayer une technique particulière ?
– visite dans un magasin ?
– fouille dans vos laines puis recherche d’une idée après avoir choisi LA laine du moment ?
– un peu de tout ce qui précède, cela dépend ?

Quand je choisis un futur châle, cela peut prendre beaucoup de temps entre le repérage du modèle et le début de la réalisation. Les fichiers sont gardés précieusement, voire imprimés, et peuvent attendre des mois ou des années. Pour celui-ci, le modèle a été repéré samedi matin, imprimé puis mis sur le tas : je n’avais pas la laine qui convient. De plus, j’en avais déjà un autre sur les aiguilles !

laine à chaussettes et pure laine

Pour châles ? chaussettes ?

L’après-midi j’avais rendez-vous avec Monique qui m’avais gentiment proposé de venir voir sa réserve de pelotes. Une telle proposition ne se refuse pas, non ?

Je n’avais jamais vu de telles réserves, bien pire que chez moi !!!!! (mais beaucoup mieux rangées). Après 2 heures intenses de bavardages, elle m’a gâtée.

Elle m’a montré la photo de son châle Haruni tricoté avec la laine bleue, je voulais le même !

Rentrée à la maison, j’admire mes pelotes et un déclic se fait, la rose devrait convenir à merveille au Kindness.  Les explications étaient accessibles, les aiguilles aussi. Petit essai pour la grosseur à utiliser et c’est parti. Etant seule pour 3 jours, je n’ai pas été vraiment raisonnable sur les horaires de sommeil.
Lavage, blocage, fils rentrés et voilà :

laine rose dégradée

Pourquoi ai-je commencé par la rose ?

 

J’adore sa large bande de dentelle ajourée.

châle Kindness

plutôt simple à tricoter

 

Ce modèle convenait parfaitement à cette laine, il ne reste que quelques mètres d’un seul écheveau.

100% laine

A garder précieusement, il reste 3 écheveaux

Je termine celui en cours et je commence le Haruni ?
Encore merci Monique.

Gilet top-down

Sur ma liste des essais pour 2017

L’année est déjà bien entamée, il est grand temps de commencer à piocher dans la liste des tests de tricot à réaliser en 2017 !
Je ne souhaite pas me lancer dans un gilet ou pull adulte sans avoir testé cette technique au préalable et choisis donc de faire un modèle layette. Si c’est loupé, je m’en rendrai compte plus rapidement !

Laine et marqueurs de mailles

matériel prêt

La laine est trouvée, reste le modèle. Mes catalogues layette datant de nombreuses années, inutile de les ressortir. Direction le site de Drops, aucun modèle ne retient mon attention, sauf un taille adulte ! Pas compliqué, je prends une laine fine, choisis la taille S, un jersey tout simple et ne modifie rien d’autre aux explications (oui, vous avez bien lu !).

C’était la théorie

Pas de souci pour le début,

toutes les pièces en une fois

manches sur arrête-mailles

cela avance doucement

puis je laisse les mailles des manches en attente comme indiqué et continue la partie principale du gilet. Jersey tout simple car pas sûre du résultat.
Arrivée aux manches, petite modification : plutôt que de monter les 8 mailles pour le dessous de la manche, je décide de reprendre les mailles existantes, cela devrait éviter une couture ultérieure.

Un doute m’assaille en cours de première manche : la dimension ne me semble pas adaptée à un bébé. Heureusement, au café-tricot du vendredi soir, Gigi est une grande spécialiste de la layette. Elle confirme, il faut adapter le modèle. Je détricote et recommence en suivant ses conseils,

gilet bébé top down

Plus qu’à coudre les boutons

Cela me semble beaucoup mieux. J’en profite pour utiliser la technique chaussettes de Mathilde et tricote les 2 manches simultanément pour être certaine qu’elles seront identiques.

J’ai bien envie de récidiver (après quelques châles), c’est chouette de ne pas avoir l’étape couture quand le tricot est terminé !!!!

 

Pas de couture pour terminer

Emmanchures raglan

Cette technique de tricot est bien adaptée aux emmanchures « raglan ».

tricot sans couture

dessous de bras

Pas de couture sous les bras, cela doit être plus confortable.

 

 

 

 

 

Il me reste de la laine, je tente une paire de chaussons. Ce ne sera pas un ensemble car, toujours selon l’experte Gigi, le gilet est du 6 mois et les chaussons sont taille naissance.

chaussons bébé au tricot

Plus qu’à ajouter un petit ruban