Deux chèches / châles pour l’été : un tuto

Même modèle : deux versions de châles au crochet

J’ai déjà tricoté ce modèle de Phildar deux ou trois fois, avec des fils plutôt mohair. Une amie l’a tricoté au moins 10 fois avec toutes sortes de matières et c’est vraiment surprenant de voir que le résultat est toujours différent.

Chèche d'été au crochet

Certaines sont intriguées

Les beaux jours étant là et l’envie de tricoter de la laine moins présente, c’est donc vers lui que mon choix s’est fait pour « passer » aux travaux d’été.
Chaleur, interdiction de tricoter dans l’avion, tout concordait pour troquer les aiguilles contre le crochet.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas crocheté en bateau et cela en a intrigué certains …..

J’ai commencé le second avant d’avoir terminé le premier qui commençait à être encombrant dans les transports en commun. (N’importe quoi l’excuse pour avoir des « tas » d’ouvrage en cours).

Chèche d'été ajouré

Abandonné temporairement

 

De plus, j’avais l’impression qu’il n’avançait pas …. La matière, 100% acrylique était assez fine.

Je commence donc une autre version du même modèle, en rose, pour avoir l’impression de changer un peu, et en coton.

Chèche rose dégradé

Terminé en premier

 

Celui-ci a été réalisé beaucoup plus rapidement et a même été terminé en premier.

 

J’ai repris le bleu, décidée à ne pas me laisser envahir par tous mes en-cours.
Ce n’était pas une idée, il est très, très, très long, à terminer. (Cela aurait peut-être été plus rapide si je n’avais pas fait quelques points de croix entre deux séances crochet ?)

Chèche au crochet

Enfin terminé

Je me suis quand même un peu surprise : en quelques jours, j’ai fini mes deux châles, terminé une broderie qui sommeillait depuis près de 2 ans (il ne reste plus qu’à la coudre) et réalisé quelques lettres au point compté.
Il me reste à finir un châle en pure laine, pas tout à fait de saison mais objectif N°1 pour les jours à venir. Je ne vous parle pas des petits en-cours (gilet et chaussons bébé) ni de ceux si sont enfouis trop profondément …..

Ces chèches/châles sont adaptés aux débutants car composés uniquement de mailles en l’air, mailles serrées et de doubles-brides en fin de rangs. On peut se passer de la bordure.
Tuto ici.

Couverture bébé au crochet

J’avais encore le temps

Quand j’ai appris cette naissance à venir pour juillet, j’ai été ravie. J’aurai un(e) cobaye pour mes nouvelles expériences tricotesques. Après avoir testé quelques modèles de chaussons, j’avais envie d’en essayer de nombreux autres, des brassières, pulls et autres couvertures.

Un modèle, au crochet, m’avait bien plu sur le blog de Mine. C’était il y a quelques temps déjà et, depuis, j’en avais découvert d’autres plutôt au tricot. S’en suivit une période d’hésitation : crochet ou tricot ? avec des torsades ou des carrés de plusieurs points ? ajourée ou pas ? doublée ou non ?
Autre interrogation, le choix de la laine. Evidemment, j’aurai pu regarder dans ma réserve personnelle, mais c’était au moment de l’AEF.

Pelotes couleur taupe

Toutes douces

Je suis tombée sous le charme de pelotes que je ne connaissais pas, couleur taupe, contenant de l’alapaga et lavables machine (j’espère que c’est vrai !). Ma coach perso en gestion de stock de laine ayant approuvé, ce seraient celles-là pour la couverture.
Elles me semblaient convenir au modèle retenu initialement, et seraient donc crochetées.

Elles n’ont pas attendu très longtemps, j’avais envie d’un peu de changement entre 2 châles au tricot. Pas d’échantillon, (ce n’est pas bien, je sais !),

couverture bébé au crochet

On peut dire que c’est un grand échantillon, non ?

démarrage en taille réelle.
Elle devient assez rapidement encombrante pour être emportée lors de mes trajets en métro et j’en profite donc pour commencer un nouveau châle.

Quelques soirées et jours de congés plus tard, elle atteint la taille souhaitée et j’attaque la bordure,

moins de mailles

Bordure « allégée »

un peu modifiée par rapport au modèle (surpris ?). En fait, j’ai été obligée, ma laine étant un peu plus épaisse que celle du modèle, la bordure originale, tout de même testée, m’a semblé trop « lourde ».

Je continue à copier Mine pour vous présenter la couverture terminée.

couverture bébé en alpaga

Coucou Cécile

 

Si les futurs parents le souhaitent, il me restera à la doubler de la couleur et matière de leur choix.

 

Le tuto est ici.

Petit châle ajouré au crochet

Bordure originale

Celui-ci n’aurait pas dû exister si vite. Je l’ai débuté suite à un cruel manque de laine pendant la réalisation d’un châle au tricot.
J’avais un défi à réaliser (Merci Fleur !) : ne pas acheter de laine pendant TOUT le mois de décembre, vous imaginez ? J’ai  un instant pensé pouvoir réussir, mettre mon châle en attente et débuter un autre ouvrage (encore un châle évidemment !). J’aurais pu aussi m’atteler aux mitaines assorties au châle Dilué mais je partais en week-end et ne voulais pas me compliquer la vie avec quelque chose que je ne domine pas. Les mitaines attendront encore un peu.

petit châle au crochet

Saumon, pas rose

J’avais vu ce châle sur La Demoiselle d’Octobre lors de notre visite à CSF. C’est Mine qui l’avait réalisé, elle possédait donc le modèle, en Japonais. Heureusement les grilles sont universelles et donc pas de barrière de langue. Par contre, pas d’indication sur la taille de la laine.

A tout hasard, je crochète quelques mailles en l’air de plus car ma laine est vraiment très fine. J’ai utilisé le mélange d’Anne-Lots contenant 30% de mohair (pelotes de 25g pour 330m) et un crochet N°4. surtout ne pas se tromper dans les motifs car cette laine est une horreur à « décrocheter ».

Manque de chance, il est petit et a été crocheté rapidement.

bordure crochetée

Bordure originale

 

Je n’avais jamais fait une telle bordure et je l’adore. Je referai vraisemblablement ce modèle, en un peu plus grand.

Je n’ai pu me résoudre a en débuter un autre, il fallait absolument que je termine mon Penicuik !
J’ai demandé à Fleur « l’autorisation » …. et me suis précipitée rue des Plantes pour acheter LA pelote manquante. Cette boutique étant assez éloignée de mon domicile, cela aurait été dommage de ne pas « rentabiliser » le trajet …. et je me suis donc laissée tenter par 9 autres pelotes.
( Comme le 0 ne vaut rien, 10 pelotes et 1 c’est pareil, non ? Mauvaise foi quand tu nous tient !!!)

Bonne année à tous et à bientôt pour le Penicuik.

 

 

Châle ajouré au crochet – modèle Phildar

Châle dentelle

Ce châle est né d’une discussion avec Mine. Lors de notre dernière rencontre, je lui exposais ma difficulté de ne pas réussir à crocheter un mohair fin avec un gros crochet. (Question de nervosité, je pense). Je me suis donc imposé d’en réaliser un, un peu comme un exercice de relaxation.
J’ai choisi ce modèle, toujours surprenant, qui donne un châle complètement différent en fonction de la laine utilisée.

mohair au crochet

uniquement des mailles serrées et des mailles en l’air

Tout à fait accessible aux débutants car composé uniquement de mailles en l’air, mailles serrées et de doubles-brides en fin de rangs.
Autre avantage, il peut aussi être réalisé sans grande attention, ce qui en fait un modèle idéal pour un café-tricot, il n’empêche pas de bavarder assidûment ….

Cette fois, j’ai utilisé le mélange de mohair de chez Anne-Lots, deux pelotes de 25g, environ 230m par pelote et un crochet N°6.

L’agencement des augmentations de début de rang fait qu’il a une forme très allongée, et que l’on peut donc l’enrouler aisément autour du cou.
Etant donné sa taille, un peu plus de 2m pour une hauteur d’environ 60cm, j’ai préféré ne pas le bloquer pour lui garder un aspect plus mousseux.

point dentelle au crochet

Châle triangulaire allongé

Merci Mine de m’avoir un peu « poussée », je réitérerai car j’ai encore pas mal de ces pelotes, dans plusieurs couleurs, et j’aime vraiment le côté mousseux et vaporeux obtenu en crochetant en déjaugé, si toutefois ce terme s’applique aussi au crochet ….

 

J’ai, bien évidemment, modifié la bordure finale : juste quelques brides reliées.

Tawashi, Kesako ? Tuto

Eponge de lavage au crochet

Je me réveille peut-être après que vous l’ayez déjà tou(te)s essayé, mais pour moi c’est nouveau.
Le Café-tricot est une source d’idées inépuisable, grâce à quelques tricopines à l’imagination débridée. L’une des dernières trouvailles de Tine : le tawashi, éponge de lavage.

D’origine japonaise, réalisée au crochet ou au tricot, le tawashi peut servir à la vaisselle ou à la toilette, grâce à son côté exfoliant.

Lors de notre participation à la fête de l’aiguille, Tine a eu le temps de m’initier.

réalisé en mailles serrées

Tawashi au crochet

Je n’ai pas pris de notes mais j’ai trouvé un tuto similaire à ce qu’elle m’a expliqué sur le blog d’Aiguilles et Papilles, grand merci à son auteur.
Il me semble que Rachel en avait également parlé il y a quelques temps.
Le tawashi peut être réalisé de tailles et de formes différentes, avec des matières variées, il suffit de modifier le nombre de mailles et de rangs.

J’ai réalisé le premier avec ce que j’avais sous la main, un mélange de laine, et n’ose pas l’utiliser. Dès que je peux, je teste une version coton. J’en manquais, j’ai donc dû en acheter.
Si si, je vous assure que je n’en avais pas dans ma réserve personnelle ….. 

Châle ajouré au crochet – Inspiration Ravelry

Châle au crochet dentelle, petite bordure

Les tricoteuses et crocheteuses connaissant Ravelery savent que c’est un site addictif ! On y passe des heures à l’affut d’un nouveau modèle ou d’un à re-découvrir.
Celui-ci, au vu du nombre de projets existant, est un grand classique.

Crochet N°4

Laine fine écrue

Pas d’achat de laine, j’en avais une qui attendait sagement son tour. (Je peux tenir mes résolutions, ….. entre deux achats !). Comme elle me semblait un peu « sèche » pour le modèle choisi, South Bay, j’ai remplacé les groupes de 7 brides par des groupes de 5 en augmentant le nombre de mailles en l’air, pour le rendre plus léger.

J’avais du stock et l’ai donc fait assez grand. Modèle facile à faire, en papotant au Café-tricot ou dans le métro, il ne nécessite pas une grande concentration. En plus, la laine étant sèche, il était très facile à défaire en cas d’étourderie. Pas comme le précédent avec du mohair !

Une fois la taille voulue atteinte, j’ai imaginé une petite bordure, pour un aspect plus « soigné ».

bordure sur 2 côtés

3 rangs de bordure

1er rang : des arceaux de mailles en l’air
2ème rang : des doubles-brides séparées par des ml
3ème rang : des doubles-brides reliées et des ml

On peut aussi le porter mémère !!!!

Châle ajouré au crochet – modèle Phildar

Châle dentelle avec bordure

Ce modèle a été crocheté à différentes reprises par mon amie Anne-Marie avec différentes matières et, à chaque fois, un aspect complètement différent. Que ce soit avec des laines fines ou plus épaisses, le résultat est toujours plaisant. La forme est assez allongée.
J’ai réalisé mon premier avec une laine plutôt fine et ai bien aimé le résultat.

crochet N°4

uniquement mailles en l’air et mailles coulées

Laine Ice, qualité inconnue, pelotes de 50g pour 400m. Cette matière contient un peu d’élasthanne et a été très agréable à crocheter. Je n’ai pas utilisé l’intégralité de la seconde pelote et il mesure quand même 190*56 cm pour un poids de 85g seulement.

crochet N°4

Porté en chèche (pas mémère !)

Encouragée par cette première expérience, j’ai voulu le refaire avec une laine très très fine …..
Au bout de quelques rangs, j’ai commencé à regretter, il ne « grandissait » pas ! Cette matière (30% de mohair) étant impossible à défaire, trois possibilités s’offraient à moi :
– le mettre de côté (un boulet de plus)
– jeter ce qui était fait (j’ai horreur de gâcher)
– persévérer …..
De nombreux trajets (voiture, métro) et quelques cafés-tricot plus tard, il a été décrété assez grand par les tri-copines. En avaient-elles assez me m’entendre soupirer ou était-ce vrai ?
Je pense qu’elles ont eu raison car quand je suis passée à l’étape du blocage, ma tige, qui mesure quand même 1,80 mètre, était trop courte. Complétée par quelques épingles, le séchage est en cours ….

Forme allongée

Blocage en cours

Pelotes de chez Anne-Lots, 30% mohair, 70% acrylique, 25g et 330m.
Deux pelotes et demie utilisées.

 

J’en acheté pas mal, de différentes couleurs. Je pense que les tricoterai, comme précédemment, plutôt que de les crocheter, ou alors je testerai en double épaisseur.
Pour le moment, comme il ne fait toujours pas chaud, je vais fouiller du côté de mes pelotes d’alpaga.

PS : référence du modèle ici.
Bien entendu, j’ai fait une bordure à mon idée et pas celle d’origine.

Boucles d’oreilles d’été

Il faisait beau, changement d’ouvrage

J’ai peut-être été la seule à croire que les beaux jours étaient arrivés et je suis donc passée aux « travaux » d’été.
Je vous ai déjà parlé du stock de catalogues que mon ami Ayk apporte régulièrement au Café-tricot, que nous feuilletons et nous partageons ensuite avec gourmandise. J’avais eu un petit coup de foudre pour 2 modèles de boucles d’oreilles. Comme je n’ai pas « remporté » le catalogue, je ne peux pas vous donner les références (Je n’ai qu’une photo). De plus, j’ai un peu modifié, comme souvent.
J’ai terminé le montage ce matin, et voilà le résultat ….
Un modèle fleur

Cocon Calais

Boucles d’oreilles Fleur

 

 

 

et un modèle ananas.

Cocon Calais

Boucles d’oreilles ananas

 

 

 

 

 

 

Les deux sont réalisés au        crochet N°1 avec un fil dentelle.

 

Cocon fait en France

Cocon Calais N° 6924

Je pense que je vais faire les mêmes ….. en rose. Ou refaire un châle, vu le temps !

Tuto châle ajouré au crochet – Fleur

Châle dentelle, avec ou sans bordure

En feuilletant un ancien catalogue de crochet, je suis « tombée » sous le charme d’un pull assez ajouré. Comme je ne porte plus de pull au crochet depuis bien longtemps, la seule solution pour savourer ce joli point

crochet 3,5

Laine très fine

était de faire un châle (encore un !).

Les explications écrites pour crocheter des rectangles devraient pouvoir être adaptées.
Direction le stock pour choisir une laine très fine, du rose, je vous assure que je ne fais pas exprès ! Les pelotes ne sont là que depuis 5 ans. J’avais profité d’un oral de ma grande, à Lille, pour dévaliser la Lainière de Wazemmes.
Il s’agit de la qualité Nuage, pelotes de 25 g pour environ 220 m.
Composition : 18% mohair, 12% laine, 42 acrylique, 28% nylon.
Tout à fait ce que je cherchais (Zut aucune excuse pour aller dévaliser un magasin)

Pour l’instant tout semble bien se passer.

Laine faite en France

Première pelote

Petit plus que j’apprécie toujours, cette laine est faite en France.

Les rangs sont assez courts, cela monte plutôt rapidement pour l’instant. A la fin de cette première pelote la hauteur progresse moins vite et que dire de la troisième…
La forme obtenue me convient, la hauteur à la pointe mesure un peu moins que la moitié de la hauteur, du classique.
Au total, après avoir crocheté presque 3 pelotes et bloqué le châle, il mesure 80 * 170 cm. Il peut être considéré comme châle en dentelle car il ne pèse que 70g.

Pour une plus jolie finition

Avec ou sans bordure ?

J’ai choisi, pour une finition plus « nette », d’ajouter une bordure sur les côtés. Je ne sais pas comment j’avais réglé l’appareil photo …. nettement plus rose que la réalité.

 

Le voici terminé :

châle dentelle porté noué

Porté façon « mémère », comme j’aime

 

En cours de réalisation, au café tricot du vendredi, certaines (cro)copines m’en ont demandé les explications, je viens de les terminer (ouf !) Châle Fleur . Si vous voulez essayez, n’hésitez-pas. Il y aura peut-être une version ultérieure quand mes fidèles relectrices auront testé (merci d’avance, elles devraient se reconnaître).
Toutes les remarques constructives seront prises en compte.

 

 

 

PS : Je ne peux malheureusement pas les garder tous, vous le verrez donc aussi sur ALM, avec d’autres photos. (https://www.alittlemarket.com/echarpe-foulard-cravate/fr_chale_ajoure_doux_rose_fait_main_au_crochet_-17942977.html)

Petites écharpes, crochet ou tricot ?

Leur point commun le mohair

Je n’aime pas que les châles, je collectionne aussi les écharpes. De plus, elles sont moins encombrantes à tricoter ou crocheter dans le métro.

Mohair pour les deux

L’une au tricot et l’autre au crochet

Celles-ci ont un second point commun, elles ne sont réalisées qu’avec une pelote de 25 g chacune. La fuschia est tricotée avec la laine mohair et soie de Schulana et la grise crochetée en mohair et acrylique de Anne-Lots.
N’hésitez pas à essayer, c’est plutôt simple à réaliser.

Laine Schulana Mohair et soie

Tricotée aux aiguilles N°6

Au tricot, sur un nombre impair de mailles, répéter les 4 rangs suivants :
– 1er rang : tout à l’endroit
– 2ème rang : maille glissée, maille envers, répéter (jeté, 2 mailles ensemble à l’envers), maille envers.
– 3ème rang : tout à l’endroit
– 4 ème rang : maille glissée, répéter (jeté, 2 mailles ensemble à l’envers).
Pour que le premier et dernier rang soient souples, je monte les mailles et les ferme avec des aiguilles plus grosses (désolée si vous le savez déjà)

Et au crochet :

arceaux de mailles en l'air

Crochet N°6

Après avoir fait une chaînette d’un nombre de mailles en l’air multiple de 5, faire une maille serrée dans la 5 ème maille à partir du crochet et répéter jusqu’au bout de la chaînette. Puis répéter toujours le rang suivant :
– 5 mailles en l’air, une mailles serrée dans le milieu du premier arceau du rang précédent, 5 mailles en l’air, une maille serré dans l’arceau suivant.

Amusez-vous …..