Pochon : sac à ouvrage ou à linge ?

J’ai toujours besoin de sacs, pochons, …..

Evidemment, si j’étais raisonnable, j’aurais assez de 2 sacs à tricot. Mais ce n’est pas le cas et j’ai donc besoin d’un (au moins) sac à ouvrage. Les tissus, un peu épais, mélange de coton et lin, étaient choisis depuis quelques jours, il n’y avait plus qu’à s’y mettre.
Après avoir réalisé l’étui à rouge à lèvre demandé par ma fille aînée il y a quelques temps, j’avais bonne conscience et je pouvais me faire plaisir.

pochon cousu avec 2 tissus différents

pochon à coulisse

Je voulais un sac avec 2 tissus différents, une petite dentelle pour séparer les 2, et une fermeture par coulisse, tout en haut du sac.

Je souhaitais aussi que ce pochon me permette de tester quelques-uns des conseils que j’entends Elisabeth prodiguer à ses élèves : ne pas hésiter à faufiler après avoir épinglé, faire rouler les coutures (cela ne s’explique, cela se vit !!!) puis les repasser.

Première étape découpe des tissus, la table de cuisine et mon triple décimètre ne valent pas les outils conseillés mais je n’ai pas encore investi.

Je décide d’assembler les 3 morceaux découpés par des coutures à l’anglaise,

repasser la couture

propre, non ?

c’est deux fois plus long mais ce sera plus propre.

Je n’ai pas hésité à épingler, faufiler (cela faisait longtemps …..), faire rouler les couture avant de les repasser.
La petite dentelle est posée presque correctement,

dentelle prise dans la couture

dentelle cousue entre les 2 épaisseurs de tissu

je n’hésite pas à découdre là où ce n’est pas bien pris entre les 2 épaisseurs (je ne me reconnais plus ….). Vive le découvit !

Pour les coutures de côté, je renonce aux coutures à l’anglaise car je crains les sur-épaisseurs au niveau de la coulisse et je me contente donc de faire un point zig-zag tout autour avant de coudre. Il doit y avoir une technique mais j’ignore laquelle !

Je n’oublie pas de ne pas coudre jusqu’en haut

piqûre apparente autour de l'ouverture

essai de travail soigné

(j’essaye de tirer parti de mes expériences précédentes).

Petite couture de propreté autour de l’ouverture …

Le temps passant trop vite à mon gré, je reconnais que je n’ai pas faufilé les coutures de la coulisse, je me suis contentée de repasser les replis et d’épingler. La couture s’est tout de même bien passée et les 2 côtés de chaque ouvertures ont bien la même hauteur, ouf !

coulisse pour la queue de rat

presque terminé

Plus qu’un dernier repassage et glisser la queue de rat dans la coulisse.

Finalement, je me demande si je ne vais pas l’utiliser comme sac à linge, il est peut-être un peu grand pour un sac à ouvrage ? Bien sûr, je n’avais pas de modèle et ai fait au jugé.

Il me reste du tissu, je pourrai en faire un second, voire un troisième, un peu plus petits.

Publicités