Fleurs de Digoin, j’y reviens

Torchon en lin brodé

Ma première broderie de ces fleurs date d’un plus d’un an, j’avais été séduite par le rendu de la broderie réalisée en Laine Saint-Pierre. Selon moi, cela correspondait bien avec l’aspect des assiettes anciennes sortant de la manufacture de Digoin.
Cependant, cette fois, je souhaite broder un torchon en lin et il faut donc qu’il supporte une température de lavage assez importante.
Je ne suis pas certaine que le torchon servira un jour, j’ai toujours peur des tâches indélébiles pour mes torchons brodés !!! J’entends déjà « A quoi cela sert de broder des torchons si on ne peut pas s’en servir ? » Pas faux ! Certaines personnes ne peuvent pas comprendre le simple plaisir de les déplier et de les admirer avant de les ranger précieusement …. Et vous, vous me suivez ?

En feuilletant un livre écrit à partir des archives DMC, je « tombe » sous le charme de la retranscription au point compté d’un modèle ancien.

broderie point-compté

Très beau livre

Pas difficile de trouver dans la gamme Retors du Nord de Sajou les couleurs correspondant à celles préconisées en mouliné DMC. Le choix de la couleur du torchon est simple aussi, le gris devrait s’harmoniser avec les tons des fils à broder.

Au fil des heures, les fleurs prennent vie et l’ouvrage est terminé assez rapidement.

interprétation au point-compte

Le motif initial était en broderie traditionnelle

Il est vrai que le motif n’est ni chargé ni très grand.

 

 

 

Vu le grand nombre de motifs de fleurs différentes existant, qu’il me reste encore de beaucoup de fil à broder sur mes cartes et que la météo est peu propice au tricot, il se pourrait bien que je récidive. Pourquoi pas une broderie sur un sac ?

 

 

Pour l’instant, après l’avoir fait tremper, lavé et repassé, il est rangé bien précieusement. Il ne manquerait plus qu’il prenne une vilaine tâche !!!

Torchon en lin quadrillé

lin 12 fils brodé en 2 fils de Retors du Nord