Le tricot solidaire

Tricot pour les sans abri, à l’initiative du SPF

Début octobre, un post Facebook dans le fil d’actualité retient mon attention, tricoter des écharpes, snood, bonnets et autres mitaines qui seront distribués lors des maraudes d’hiver du Secours Populaire Français.
L’information était relayée par une tri-copine du vendredi, on en discute lors de la soirée suivante et nous serons finalement 3 à rejoindre d’autres tricoteurs dans les locaux du SPF du 18ème arrondissement de Paris pour cette première soirée tricot solidaire, le 17 octobre.

Un stock de pelotes et aiguilles nous y attend, il n’y a plus qu’à choisir et s’y mettre.
Comme le crochet me semble plus rapide,

snood crochet SPF

tout en brides

je commence un tour de cou en brides, en doublant une laine assez fine.

Ceux qui ne se connaissent pas font connaissance, on papote et grignotant quelques bonbons et les 2 heures sont vites écoulées. Nous repartons avec notre encours, rendez-vous le 24 novembre pour remettre l’ouvrage terminé et d’autres éventuellement.

Hier, une autre tricopine s’est vu offrir un merveilleux stock de pelotes (beaucoup de rose) et je n’ai pas pu résister à l’envie de crocheter un autre snood. J’ai un peu agrémenté le modèle précédent, inspirée par cette couleur que j’aime j’adore.

snood au crochet

toujours au crochet

Fini assez rapidement (vive le crochet), j’en commence un nouveau aux aiguilles.

snood SPF

point mousse

Il ne va pas falloir « mollir » ce week-end, j’aimerais le terminer et, si possible, faire aussi un bonne assorti au snood rose crocheté. La prochaine réunion, avec remise des premiers ouvrages, est prévue mardi, le 24 novembre.
Fin de week-end,
J’ai fini le snood au tricot et eu le temps de crocheter un bonnet

snood au point mousse

avec fleur au crochet

tricot solidaire snnod bonnet

bonnet et snood au crochet

Si vous voulez rejoindre cette initiative, vous trouverez plus d’informations ici, ou sur la page Facebook.

 

Publicités

Un bandeau pour l’hiver (tuto)

Bandeau tricoté pour lutter contre le froid

Depuis 2 ou 3 semaines, il est beaucoup question de bandeaux et de turbans tricotés dans mon entourage de tri-copines. Je suis tentée par les deux mais j’ai déjà plusieurs encours et, de plus, j’ai décidé que cela ne m’irait pas. Toutefois, tenter de tricoter une pièce que je n’ai pas encore faite m’attire vraiment.

Pour le bandeau, ce n’est pas tout à fait juste, j’en avais fait deux il y a déjà pas mal de temps. Celui que j’ai repéré dans une vitrine m’a semblé original (comme je ne suis pas du tout les tendances, il ne l’est peut-être pas du tout !).
Sur le dessus de la tête, la bande semblait se séparer en deux, puis les deux bandes obtenues se croisent avant de redevenir une partie unique.

Ce matin, pas envie d’affronter la météo défavorable pour aller au marché, j’ai donc un peu de temps qui « se libère ». (oui, j’en manque toujours)

Laine Adriafil

Très courtes, vite tricotées

Optimiste, je me dis que si je m’y mets, ce ne devrait pas être un encours supplémentaire car il n’est pas commencé et devrait être fini avant la fin de la journée (on se trouve les excuses que l’on peut). De plus, je viens de terminer les socquettes destinées à ma maman, donc je peux.

Pour la laine, j’ai ce qu’il faut. Une pelote avait été sortie du tas, il y a très longtemps, à cette intention.

Au vu de mes deux bandeaux précédents, je sais qu’il faut que sa taille soit un peu inférieure au tour de tête et je pense qu’il vaut mieux que la partie arrière de la tête soit plus étroite que le devant pour qu’elle reste mieux en place.

Bien que la bande de la pelote indique aiguilles 6 ou 6.5, contrairement à mes habitudes, je choisis des plus fines, pour plus de tenue du bandeau, il sera tricoté en 5.
Je n’aime pas les échantillons et démarre donc un peu au pif, quitte à devoir défaire si cela ne me convient pas.

1 – monter 11 mailles et tricoter 4 cm en côtes 1/1

2 – augmenter d’une maille, en début et fin de rang, à une maille du bord,  tous les 6 rangs, 5 fois

3 – tricoter les 21 mailles obtenues sur 5 cm, jusqu’à obtenir une longueur totale d’environ 18 cm

11 mailles en attente

première mise en attente des mailles

4 – tricoter les 10 premières mailles, faire une augmentation avant la 11ème maille et mettre les 11 mailles suivantes en attente (*).

 

 

 

5 – tricoter les 11 premières mailles sur  une longueur de 11 cm, puis les mettre en attente

bandeau en côtes

fin de la première bande

6 – tricoter la seconde bande de la même longueur avec les mailles mises en attente précédemment

deux bandes de 11 mailles

longueur identique

 

 

 

 

 

 

7 – croiser les deux bandes, tricoter les 10 premières mailles, tricoter ensemble la 11ème maille et la première maille qui était en attente, tricoter les 10 mailles suivantes

22 mailles

croiser les bandes

 

 

 

 

 

 

8 – tricoter les 21 mailles sur 5 cm

torsade

à nouveau 21 mailles

 

 

 

 

 

 

9 – diminuer d’une maille, en début et fin de rang, à une maille du bord, tous les 6 rangs, 5 fois

10 – tricoter les 11 mailles restantes sur 4 cm et les fermer. La longueur totale est d’environ 50cm

bandeau tricoté

longueur environ 50 cm

11 – coudre les deux extêmités

bandeau au tricot

cousu !

La longueur est ajustable en fonction du tour de tête souhaité, l’important est que la bande totale soit symétrique par rapport au croisement central.

bandeau en côtes 1/1

fini !

Miranda n’ayant pas de tête, j’ai eu recours à une autre assistante (Toujours pas de volontaire pour les photos ….)

 

 

(*) Il faut vraiment que je range, je n’ai pas réussi à retrouver mon arrête mailles. Heureusement que j’ai déniché un ancien kilt pour lui emprunter son épingle !!!

Châle léger au tricot, forme allongée, tuto

Un rêve de légèreté et de douceur

Le point est très simple mais il vaut mieux  ne pas perdre de maille car assez difficile de récupérer celle qui aurait « coulé ».

Châle tricot aéré

Envie de s’en entourer ?

Commencé cet été, en « catastrophe », la veille d’un café-tricot où il était impensable d’apporter le châle en cours, tout en point  dentelle.

 

point de bourse ou de filet

tricot dentelle simple

Ce point a différent noms : point de filet, point de bourse, entre autres. Il a l’avantage d’être répétitif, de « monter » plutôt vite et de donner un résultat très doux et moelleux, quand il est tricoté dans un mélange de mohair et soie.

 

 

 

Il est tricoté en triangle, à partir de l’une des extrêmités. Une augmentation un rang sur deux, d’un seul côté puis, quand on estime qu’il sera assez grand (ou que l’on a tricoté la moitié de la laine dont on dispose), il suffit de faire une diminution un rang sur deux, du même côté que les augmentations.

augmentation et diminutions un rang sur 2

une pointe côté diminutions et une côté augmentations

Il est tricoté tout en mailles envers et consiste en une répétition de
* deux mailles ensemble à l’envers, un jeté *.

Outre la simplicité du point, ce modèle de châle a d’autres
avantages : adaptation à la quantité de laine dont on dispose (pas de stress en derniers rangs de bordure, certain(e)s comprendront …), il n’a ni envers ni endroit et le blocage est inutile.

J’avais bien pris quelques notes

notes prises lors du tricot

illisible ?

en le tricotant pour tenter de rédiger un tuto mais, le temps ayant passé, elles se révélèrent incomplètes, au vu de ma mémoire défaillante.

Armée de courage, je les ai reprises, cherché une pelote, des aiguilles et fait un « mini-châle » pour  rédiger et tester ce tuto.
J’espère qu’il vous sera utile.
Bien que ce châle ne possède ni envers ni endroit, j’utilise quand même ces termes dans les explications, pour plus de lisibilité.

Pour que le châle soit vaporeux, quand on utilise un mélange mohair et soie, par exemple, il vaut mieux le tricoter avec des aiguilles d’un N° supérieur à celles préconisées par le fabriquant. Pour celui-ci, tricoté en laine Kid Silk de Drops, où le N°3.5 est conseillé, j’ai utilisé des aiguilles N°6.

J’ai tricoté presque 2 pelotes de 25g, ( 200m par pelote) et obtenu un châle de 70 cm de haut pour une longueur de 2,10m, non étiré.

laine Kid Silk de Drops

dégradé de bleu

Assez grand pour être bien au chaud dans les jours qui viennent …

 

 

Vide-poche et range-aiguilles à coudre

Je prends goût à la couture de vide-poches.

Pot en lin brodé fleurs

Kit Sajou

 

Le premier avait été en « chantier » pendant près de 2 ans.

 

 

Les deux suivants, uniquement cousus et pas brodés ont été réalisés rapidement.

pot en lin doublé

doublé coton bleu

 

pot en lin doublé indienne

doublure indienne rouge

 

 

 

 

 

Les trois sont assemblés sur le même principe, la couture du bord supérieur est faite de façon visible et dissimulée ensuite sous le ruban cousu par-dessus. Pas de difficulté de couture particulière. (même pour une débutante)

J’ai eu ensuite envie de modifier le modèle, pour le montage du bord supérieur, afin qu’il ne soit pas nécessaire de masquer la couture par un ruban.
Je souhaite m’entraîner à laisser une ouverture dans la doublure, par laquelle on retourne ensuite l’ensemble, une fois la couture du bord supérieur faite.
Facile pour vous, mais pas du tout automatique pour moi !!!

Un matin, je commence la nouvelle version.

Coupe des 2 rectangles de 20 * 40 cm, jusque là tout va bien. J’ai envie d’agrémenter mon vide-poche d’un petit croquet (il paraît que l’on ne dit plus croquet mais serpentine …), cousu à la machine.
Premier écueil : je n’ai pas réalisé que le vert ne faisant partie de mes choix habituels, je n’ai évidemment pas de fil de la bonne couleur.
Je réussi par dénicher une petite bobine de vert clair, mais pas question de faire une piqûre machine, ce serait affreux.

couture du croquet à la main

croquet ou serpentine ?

Je m’arme donc de patience et  couds donc le croquet à la main sur la bande de lin.

Couture des côtés et du fond des 2 épaisseurs, pas compliqué,

lin et indienne

prêts à être assemblés

passage à l’assemblage des 2.

En théorie, je savais qu’il ne fallait pas oublier de laisser une ouverture dans le pot intérieur mais, en pratique, j’ai oublié.

Au secours découvit !

assemblage des 2 épaisseurs

finitions à la main

Assemblage des 2 épaisseurs, retournement de l’ensemble par l’ouverture et fermeture finale à la main.

Vide-poche assemblé

Fini !

 

 

 

 

 

 

Terminé.

 

 

 

Il ne reste plus qu’à coudre le porte-aiguilles assorti.

plaque auto-réparatrice et roulette

le bonheur

Maintenant que suis mieux outillée, la coupe ne pose plus de problème.

porte aiguilles

quatre pages de feutrine

Par contre la pose du croquet dans les angles a été un peu plus épique et j’ai fini par les coudre à la main, là je maîtrise mieux !!

 

Assemblage des deux parties et

vide poche et porte aiguilles

pas impeccable mais fini

mon petit nécessaire à couture est prêt à être offert.

 

 

Pourvu qu’il plaise …..

 

 

Chaussettes, je persévère

Gisèle socks

Aperçues sur Facebook,  modèle Ravelry (quelle source inépuisable !!!), elles ont tout pour plaire et convenaient tout à fait à la reprise mon activité chaussettes. Lecture des explications, pas de problème détecté, je me lance.

Contrairement aux précédentes, celles-ci ne sont pas un test, il faut faire les deux, et identiques !

Je monte donc les mailles pour les deux sur une aiguille circulaire et tricote les deux pointes en même temps.

Aiguille circulaire N°3

Laine Nord de Drops

Ensuite, comme elles sont ajourées, il ne devrait pas être compliqué de les faire identiques même tricotées séparément. Il est quand même plus rapide de les tricoter sur une aiguille circulaire courte prévue pour ! Cela évite aussi la démarcation quasi inévitable avec le magic loop.

Ce qui est vraiment pratique avec le démarrage par les orteils, c’est que l’on peut essayer en cours de réalisation.

chaussettes ajourées en alpaga

J’essaye de faire les 2 en parallèle

Petite hésitation par rapport aux explications pour savoir quand commencer le talon, comparaison avec les précédentes un peu trop grandes à mon goût, c’est bon, j’y suis. Les deux en étant au même stade, je commence le premier talon.

Gisèle Socks

Pour être certaine de faire les deux !

 

Une fois terminé, je remets la chaussette en attente et reprends l’autre pour réaliser le second talon avant d’avoir oublié comment j’ai fait le premier.

 

mailles enveloppées pour les rangs raccourcis

en rangs raccourcis

Il ne reste plus que la partie tige des deux chaussettes à tricoter. J’oublie de tricoter le point dentelle sur l’arrière et dois défaire, quelle étourdie !

Reprise de l’aiguille circulaire courte, pour aller plus vite. Rapidement l’hésitation s’installe, je fais la version du modèle (et j’ai presque fini !!!) puis je fais les mitaines assorties avec la laine restante ou je les tricote bien longues pour avoir très chaud ? Comme je n’imaginais pas les porter pour sortir, il valait mieux les faire longues. Je pense les mettre pour « cocooner » à la maison, voire pour dormir en cas de souci de chauffage.

La première tige avance bien et la pelote diminue. J’ai hâte de voir si elle sera vraiment conforme à mon souhait. Pour l’instant l’essayage est plutôt satisfaisant.

Instant de suspens intense pendant les derniers rangs, une fois le dernier rang fait, vont-elles pouvoir passer la cheville ? vont-elles pendouiller lamentablement ? Tellement hâte de voir le résultat que je ne les fais pas tout à fait aussi longues que la laine le permettait. Rabattage élastique des mailles pour terminer. Je choisis une technique différente de la fois précédente, aux aiguilles et pas à l’aiguille à laine.
Le résultat n’est pas aussi net qu’un rabattage classique mais tant pis, elle passe le cou de pied et tient sur la jambe, sans serrer, c’est ce qui compte, non ?

laine Nord de Drops

motif ajouré sur toute la tige

Je reprends la seconde, assez rapidement terminée (au détriment du jardinage !).

Je vous assure, il y en a bien deux et identiques

Gisèle socks

plus longues que le modèle

Si elles glissent après les avoir un peu portées, il sera temps de glisser un fil élastique dans le dernier rang.

Je ne les ai mises longtemps pour les photos mais j’ai déjà pu apprécier leur chaleur. L’hiver peut arriver!

Poncho en fausses côtes anglaises

Pour avoir bien chaud cet hiver

Il y a 2 semaines j’admirais le poncho de Mine et étais tentée de m’en faire un. Je lui posais donc quelques questions pour cerner le sujet. Deux rectangles tricotés en fausses côtes anglaises assemblés entre eux. La taille ? environ 40 sur 60 cm et, ensuite, les mailles reprises le long de l’encolure pour resserrer un peu. Elle se souvenait l’avoir fait d’après un modèle de La Droguerie.

Par chance (en fait je pense qu’il n’y a pas de hasard !!!), très peu de temps après, mes pas me mènent rue du Jour et je vais donc consulter les livres de modèles. J’étais peut-être un peu pressée mais le résultat est que je ne l’ai pas trouvé ….. et n’ai pas voulu patienter pour être renseignée.

Au retour de je plonge sur le site de Drops où je découvre un modèle dont le point n’a rien à voir mais c’est bien cette forme que je souhaite et la taille me convient.

Laine avec boules roses et parmes

Originale, non ?

 

 

La laine, acquise lors d’une brocante en mai, est déjà dans mon stock, je peux donc commencer sans tarder.

Je retiens le point du poncho de Mine : les fausses côtes anglaises et décide de border les côtés extérieurs des 2 rectangles de 3 rangs de point mousse et de 3 mailles également de point mousse.

3 rangs de point mousse en bas et 3 mailles mousse sur le bord

Pas très visible …

Cela ne se voir pas tellement avec cette laine !

Je n’ai pas l’habitude de tricoter des laines aussi épaisses et suis agréablement surprise par l’avancée de mon tricot.

Les 2 rectangles sont terminés plus rapidement que prévu (merci les trajets en métro et le déplacement en bus du week-end dernier !)

Un peu de couture

fausses côtes anglaises

deux coutures pour assembler les rectangles

et essayage.

poncho moelleux

Bien épais et tout doux

 

 

Je trouve qu’il n’est pas nécessaire de relever des mailles pour resserrer l’encolure. S’il se détend à l’usage, il sera assez tôt pour y remédier.

 

 

Les fausses côtes anglaises se tricotent sur un nombre impair de mailles, multiple de 4 + 3, tous les rangs sont identiques.

– Répéter jusqu’au 3 dernières mailles (2 mailles endroit, 2 mailles envers), terminer par 2 mailles endroit et une maille envers.

 

Fausses côtes anglaises

Point en relief

Vivement qu’il fasse froid ….

 

Fleur, châle ajouré au crochet – Tuto

Quel ouvrage emporter ?

Je ne sais pas si vous connaissez ce moment un peu fébrile de départ de la maison ? On quitte ses ouvrages en cours …. Certes il y a la valise à faire mais le plus important est peut-être : quel ouvrage emporter ? Quand l’en cours en est à un stade déjà avancé et qu’il faut réduire la taille des bagages, il est urgent de démarrer un autre ouvrage, mais lequel ?

Aurais-je envie de tricoter, crocheter, broder ?

J’ai envie d’essayer cette laine inconnue,

Stelle de Katia

Pelote de 100g

découverte un jour de pluie des vacances d’été dans une mercerie de Sens : Stella de Katia. Ses couleurs m’avaient tout de suite attirée quand je m’étais approchée du rayon. J’ai failli choisir la pelote d’à côté, histoire de changer un peu de mes couleurs habituelles, mais, après intense réflexion, j’ai retenu mon coup de coeur initial.

Je pense qu’elle conviendrait à un petit châle au crochet.

Je referais bien, en le modifiant un peu, bien sûr, un modèle imaginé l’an passé.

Je le commence quelques jours avant de partir pour être certaine que l’association laine/modèle fonctionnera.

différence de couleurs

Rien à voir avec la pelote !

Intense déception ! Les couleurs ne sont pas celles que j’avais imaginées. Je continue ou pas ?

En fait, pas le temps de réfléchir à un autre ouvrage, je l’emporte.

Heureusement, je retrouve rapidement mes couleurs préférées et m’y mets sérieusement. La forme est bien comme je le souhaitais : triangulaire plutôt allongée.

Une seule pelote, de 550 mètres, il sera terminé assez vite. Je choisis de le border sur les 2 côtés pour « masquer » les couleurs du bas qui ne sont pas mes préférées.

J’hésite à le bloquer pour lui conserver plus de gonflant mais l’avis des deux tricopines consultées lors d’un après-midi agréable à l’Oisive Thé est déterminant : au blocage.

Un moment de courage et mon tapis de blocage envahit une fois de plus le salon ….

Tapis de blocage

Séchage en cours

Je reste un peu dubitative quant au résultat, car cette « laine » ne contient que 10% de laine et 10% d’alpaga mais on verra bien !

J’enlève les épingles et l’abandonne quelques jours, pensant qu’il se rétractera, mais non, tout va bien.
Merci Mine et Mathilde de m’avoir bien conseillée.

Ce matin, la luminosité semblait convenir pour quelques photos sur Miranda.

châle au crochet ajouré

presque les couleurs réelles

crochet ajouré

façon chèche

bordure de pétales

Fine bordure

S’il vous tente, j’ai rédigé un tuto Châle Fleur.

N’hésitez pas à me contacter s’il comporte des erreurs, je tâcherai de corriger (pas nécessairement dans les 24h00, soyez indulgents s’il vous plaît).

Sinopia, châle pour gaucher ?

Châle asymétrique au tricot forme « curl » (boucle ?)

Lors d’un voyage récent dans une ville où je n’ai pas vu la moindre pelote de laine, j’ai découvert une librairie avec un rayon loisirs créatifs comme je n’en avais jamais vu ! Un nombre de livres de tricot impressionnant dont un qui m’a laissée dubitative :  « Curls ».

châles en forme de boucle

Curls, tout simplement

Aussitôt feuilleté, aussitôt acheté !

De retour à la maison, feuilleté et re-feuilleté, il fallait absolument essayer cette technique de construction. Le modèle de couverture, très tentant, est un modèle où « on ne se repose pas » (pas de rang tout en mailles endroit ou envers).
Je choisi donc de ne pas faire un point trop compliqué pour tester cette forme, pour la cas où je serais déçue.
Je me décide pour Sinopia, j’ai la laine qui devrait convenir, testée et adorée sur un châle précédent, le Kindness.

La météo du mois d’août étant plus propice au tricot qu’à la lecture à l’ombre, je m’y mets.

Je regarde les explications de plus près et me lance. Au bout de quelques rangs je suis très perturbée (il m’en faut peu) le motif se créé sur les rangs pairs, habituellement l’envers du châle. Cela me gêne sans que je comprenne vraiment pourquoi et je décide donc de défaire puis de recommencer en rajoutant un premier rang et donc de créer le motif sur les rangs impairs comme d’habitude. Plus aucune difficulté ….

Le tricot avance plutôt bien mais il est difficile d’imaginer ce que cela va produire comme forme finale, je suis tout de même un peu dubitative !
Le but étant de tester cette forme, je persévère sans me poser trop de questions, encouragée par Monique qui a une grande habitude des tricots originaux !
Terminé pendant les vacances d’été,

Châle sinopia

forme indéfinie

je n’ai pas mon tapis de blocage à disposition et me contente donc d’un séchage au grand air et suis assez contente du résultat,

châle tricot dentelle

blocage au vent

en attendant de faire un vrai blocage.

Le séchage au vent est quand même assez efficace.

pendant le séchage

point ajouré

Je l’essaye, sans rentrer les fils, et là, surprise ! Le geste naturel fait que la pointe se retrouve dessous ….. et je comprends pourquoi le point ajouré devait être tricoté sur les rangs pairs et non pas les impairs !!!! Cela me servira pour le prochain.

Ayant pris une bonne (?) résolution de rentrée : je termine deux ouvrages avant d’en débuter un nouveau, le passage au blocage a lieu dans la semaine et les fils rentrés ce matin (si, si, cela compte comme un ouvrage terminé aujourd’hui).

Châle Sinopia

Il suffit juste d’inverser le geste naturel

 

 

Il ressemble quand même à châle, non ?

 

 

 

 

 

On peut aussi le porter les « pointes » vers le haut pour retrouver une forme plus « classique ».

châle ajouré en laine

porté les pointes en haut

 

Kelias, châle au point mousse et rangs raccourcis

Légèrement asymétrique, en baby alpaga

Quand j’ai croisé ce modèle, Kelias sur Ravelry, j’ai tout de suite su avec quelle laine j’allais le tricoter : Andine. C’est un baby alpaga de la Filature du Valgaudemar, très doux. Les couleurs aussi s’imposaient d’elles mêmes : Azalée et Touterelle, un vieux rose et un gris pâle.
Laine douce et couleur tendre, parfait pour passer un hiver « cocoon ».

Je pensais attendre la rentrée pour le tricoter mais, les chaleurs estivales ayant été toutes relatives, je l’ai fait au mois d’août, au détriment des nombreuses broderies planifiées.
Terminé le week-end dernier,

tricoté aux aiguilles N° 3.5

Baby alpaga Andine

j’ai tout de suite pu l’essayer. Je pense que nous allons passer de bons moments ensemble.

J’ai très exceptionnellement quasi suivi les explications à la lettre. Comme c’est la première fois que je tentais ce style de construction, plusieurs parties de rangs raccourcis,

point mousse tout simple

rangs raccourcis et quelques « trou-trous »

je ne voulais prendre aucun risque.

 

La seule modification que je me sois autorisée est d’ajouter un rang sur la totalité des mailles avant de les rabattre afin qu’elles soient rabattues sur ce que  je considère comme l’endroit du châle.

Je n’ai pas fait d’échantillon, inutile car j’avais déjà tricoté cette laine que j’adore.
Une fois terminé, pas de blocage, modèle idéal !

Il n’y a plus qu’à s’en envelopper.

châle baby alpaga

long et pas très haut

J’ai utilisé 90g de gris et 70g de rose, aiguilles N°3,5. Il mesure 150 * 46 cm.

Crescent shawl – châle allongé bordure dentelle – Tuto

Châle Saphir, point mousse et dentelle simple

Je crois qu’après mes essais précédents j’ai obtenu, pour celui-ci, exactement ce que je voulais ! Un châle très allongé au point mousse, bordé d’une dentelle, également au point mousse.

point mousse

Séchage au vent plutôt que blocage

La laine à chaussettes ne sert pas qu’aux chaussettes, elle peut aussi être utilisée pour les châles ….

J’ai choisi une laine jusqu’alors inconnue,

75% laine et 25% nylon

Laine à chaussettes

découverte dans le stock de Monique, la Kunstgarn de chez Hjerte Garn. Le dégradé de bleu m’a tout de suite attirée, bien que ce ne soit pas ma couleur préférée. J’aime l’effet de rayures qui rompt la monotonie que pourrait procurer cette grande partie de point mousse.

La pelote fait 100g pour 420m.
Il me reste environ 30g de la seconde, de quoi faire des petites mitaines assorties.

 

Pour obtenir cette forme, il y a 4 augmentations sur un rang et 2 sur le suivant.
La bordure dentelle est composée d’un motif de 8 rangs tricoté 5 fois.

aiguille N°4

bordure non bloquée

Le blocage permettrait de  faire « ressortir » les pointes mais, tout du moins pour l’instant, il restera comme cela (c’est toujours autant de temps de gagné ….)
Miranda ne m’ayant pas accompagnée, pas de photo du châle porté.

 

Vous pouvez tout à fait adapter ce modèle, en réduisant/augmentant la partie centrale et/ou la bordure ajourée.

Les explications sont disponibles Tuto châle Saphir.

Pour obtenir uniquement les grilles (économiser l’encre et gagner une page à l’impression ! )  Grilles châle Saphir

PS : Grand merci à Monique de me permettre d’accéder à ses trésors.