Transformation du pull boulet (Tuto)

Longue écharpe ajourée en mohair et soie (bis)

Mon ex-pull boulet est devenu une écharpe que j’ai pris grand plaisir à tricoter et, depuis quelques jours, à porter.

écharpe mohair et soie

début prometteur ?

Cela avait pourtant mal commencé pour cette magnifique pelote de mohair et soie : un embryon de pull resté sur les aiguilles pendant des mois.

point très ajouré

pull boulet

 

Je ne prenais vraiment pas plaisir à le tricoter et j’ai eu tord de ne pas arrêter plus tôt.

L’écharpe a avancé régulièrement depuis son détricotage. J’étais très motivée car, comme je n’en ai pas d’autres,  je voulais la porter pour l’AEF.
Cela a été juste, lavée en début de semaine dernière, les fils des extrêmités ont été rentés le soir de la veille de l’ouverture du salon.
Ce matin je l’ai prêtée à Miranda pour pouvoir vous la montrer.

60% mohair et 40% soie

Mohair et soie de la Ferme d’Amalthée

Ce n’est pas la première fois que je tricote ce modèle, et peut-être pas la dernière, car je trouve qu’il est simple et convient bien à ce type de laine.

Cette version a nécessité une seule pelote de fil mohair et soie de la Ferme d’Amalthée : 60% mohair, 40% soie, 50g, 500 mètres.

mohair de la Ferme d'Amalthée

Echarpe ou étole ?

 

Si cela vous tente, vous pouvez accéder aux explications : Tuto longue écharpe ajourée mohair et soie.

Publicités

Petit châle asymétrique au point mousse, bordure au crochet

Modèle tout simple, à faire et refaire sans modération

Je ne connaissais les laines Louisa Harding que de réputation, jusqu’au jour où j’ai reçu cette pelote en cadeau.

Louisa Harding Pittura

quelle douceur

Un peu surprise par la couleur, c’était fait exprès pour me changer un peu ! J’ai tout de suite adoré sa douceur.
L’utilisation était évidente : un châle. Restait le choix du modèle, avec une contrainte : la pelote fait 400 mètres. Les copines m’ont aidé à rechercher des modèles et j’ai retenu Wendy’s Fern, disponible sur Ravelry.

Il fallait un point simple, cette magnifique laine se suffisant à elle-même.
Je commence très enthousiaste, un vrai plaisir de la tricoter, elle glisse toute seule. Le début se fait très rapidement et j’enchaîne sur la première bande ajourée.

projet de châle abandonné

rien à voir

Déception, on ne voit rien ! Je persévère un peu, pour essayer de me convaincre que ce n’est pas si mal, qu’un bon blocage devrait aider, …. Les doutes persistent jusqu’au moment où je décide de rechercher les images de ce châle sur le net. Quelle ne fut pas ma surprise de trouver l’un des miens, complètement oublié ! Ce châle n’a jamais été bloqué et pourtant je le trouve pas mal du tout (je me demande juste comment j’ai pu l’oublier !). Je renonce donc à retricoter ce modèle que je juge non adapté à cette laine et défait tout. C’est ma période, l’autre l’issue était un nouveau boulet ….
Après réflexion, je ferai un châle asymétrique au point mousse que je terminerai par une large bordure ajourée au crochet.

Comme je crains vraiment de manquer de laine, surtout qu’une bordure au crochet consomme pas mal, je vais le faire très allongé et pas haut du tout.
D’un côté, une augmentation à chaque rang, en fin de l’un et début du suivant, et de l’autre, et une diminution un rang sur deux, en fin de rang.
Je pèse le reste de laine de temps à autre pour savoir jusqu’où continuer le point mousse. Quand il ne me reste que 20 grammes, j’arrête le tricot. J’ai fermé les mailles au crochet pour que ce soit plus simple et plus régulier de crocheter ensuite la bordure.

Après avoir crocheté des éventails de 6 doubles brides le long des 2 plus petits côtés, je préfère finalement ne faire que de simples petits arceaux le long du 3ème côté (le plus long).

point mousse et crochet

bordure crochetée

Le résultat me plaît et je choisis de ne pas faire le second tour de bordure qui risquerait d’alourdir le châle.

Utilisation de la laine mal gérée : j’aurais pu faire la partie au point mousse un peu plus grande !!! Je ne défais pas, il est terminé ! Plus qu’à le laver et le porter.

Long châle au point mousse

Shawlette Laminaire

 

Il est vraiment très doux ….. Il me fait un peu penser aux longues algues brunes des plages de mon enfance, les laminaires.

Comment réduire le nombre de ses en-cours ?

Méthode radicale mais efficace ….

J’ai bien essayé, il y a déjà quelques temps, de terminer 2 ouvrages avant de m’autoriser à un débuter un autre mais cela ne suffit pas ! J’essaye donc une méthode, nouvelle pour moi, mais qui devrait donner rapidement de bons résultats : le détricotage !!!!

point très ajouré

le 19 janvier au matin

Le premier en faire « les frais » à été cet embryon de pull, commencé en avril dernier. La laine, magnifique, 55% mohair et 45% de soie, ne mérite pas de croupir ainsi.

laine détricotée

le 19 janvier au soir

Ce qui m’a beaucoup dérangé dans ce tricot est que je doive trop fréquemment poser les aiguilles pour égaliser les boucles créées par les doubles jetés avant de pouvoir continuer. Pas du tricot qui coule tout seul, je n’aime décidément pas.
Aidée d’Elila, il a vite disparu.

Le second deuxième sur la liste est un châle commencé il doit y avoir environ quatre ans, abandonné au bout d’une pelote de près de 300 mètres, je ne sais plus pourquoi et ne vois absolument pas ce qui me ferai m’y re-intéresser !!!!

laine Angel de Bergère de France

Châle qui ne verra jamais le jour

J’avais tricoté, assez rapidement, une première version de ce modèle de châle, en bordeaux, et avais voulu le refaire en noir (laine Angel de Bergère de France), vraisemblablement trop rapidement. Je m’étais sans doute lassée du point, un peu monotone ! Merci à Rachel pour son idée de tricoter cette laine en double, je devrais pouvoir retrouver les pelotes restantes, enfouies au fond d’un de mes paniers d’en-cours, et leur donner une seconde chance.

Je pense aussi à deux ouvrages qui me semblent de bons candidats pour la suite : un gilet de style autrichien vert bouteille (les plus âgés imagineront peut-être ce dont il s’agit) et un pull bleu électrique dans le style « Anny Blatt » d’il y a plus de 20 ans (peut-être même plus de 30 !!!).
Il faut juste que je les retrouve.

Il y en a également au moins 3 autres qui sont en sursis :
– un gilet commencé il y a 3 ans et demi,
– un second gilet terminé et monté mais qui ne me va pas. Il faut que je refasse le haut des manches, découdre puis détricoter une laine bouclette, cela risque de manquer d’attrait….
– un châle terminé, Good Vibes,

Good Vibes en devenir ?

Terminé depuis mais toujours en boule

en boule dans un coin depuis plusieurs semaines mais qui attend désespérément son blocage. Il me déçoit d’avance.

En cherchant bien, il y en certainement d’autres qui se cachent. Je finirai bien par les débusquer et prendre la décision qui s’impose.

Châle triangulaire au tricot, bordure ajourée

Modèle Drops repéré par hasard (explications 167-17)

Je vagabonde souvent sur le site de Drops, presque aussi souvent que sur Ravelry, mais ce modèle, Cafe, m’avait complètement « échappé ». C’est sur des épaules que je l’ai repéré. Je n’ai pas pu m’empêcher d’engager la conversation avec sa propriétaire qui me la montré sans rechigner et m’a indiqué qu’il s’agissait d’un modèle Drops.

Drops Fabel et Drops Delightt

Laine Drops préconisée pour le modèle

En le recherchant, je pense avoir compris pourquoi je ne l’avais pas repéré, vraisemblablement en raison de sa couleur. Pourtant, vu en vrai, il était très bien ….

Comme je l’avais admiré, il n’était pas question de faire la moindre modification. D’autant plus qu’il était intéressant avec ses petits rangs raccourcis sur les côtés.

Ce châle, je le voulais dans un ton de bleu qui aille avec un pull, cadeau de ma mère. Comme cette couleur ne fait pas vraiment partie de ma garde robe de base, je manquais cruellement de matière ! J’ai fini par me rendre à l’Atelier (J’ai été entraînée …. et n’ai pas cherché à résister) et, exceptionnellement, je n’ai acheté que quelques pelotes, et en connaissant la destination précise de chacune d’entre elles. J’ai, bien entendu, déniché exactement ce que je voulais, dans les qualités recommandées pour ce châle.
Certaines personnes finissent tout de même par avoir une bonne influence sur mon comportement d’acheteuse compulsive de laine !!!

Je choisis un demi-numéro d’aiguilles au dessus de celui conseillé, je tricote très serré, et me lance dans la réalisation.

laine unie et laine couleur changeante

rangs raccourcis sur les côtés

La façon de faire suivre le fil non tricoté me déconcerte un peu mais j’ai dit que je suis intégralement le modèle, et m’y plie.
Après quelques rayures je renonce, je trouve le bord beaucoup trop épais et détricote le tout (je déteste). Je fais donc les rayures comme à mon habitude.
J’arrive à la partie ajourée mais mon châle est beaucoup plus petit que ce qu’il devrait, donc, seconde entorse à ma résolution, je continue les rayures pour que la taille finale me convienne d’avantage.
Il suffira ensuite de tricoter plus de répétitions du motif que prévu et tout ira bien.

Quand j’estime la taille assez grande, en fait celle préconisée par le modèle, 40cm de haut avant la bordure ajourée, je modifie un peu le nombre d’augmentations pour obtenir 16 motifs au lieu des 14 prévus, de part et d’autre de la maille centrale.

3 pelotes drops utilisées

J’aime ce peu de reste

Malgré ce nombre de rangs et mailles supplémentaires, je n’ai pas entamé la seconde pelote de Fabel prévue mais ai quasi-intégralement tricoté la seconde de Delight.
J’adore quand il n’y a pas de restes, cela fait du stock en moins !

Je n’ai pas envie de le bloquer mais ne dispose ni de fil à linge ni d’épingles pour un séchage à l’air qui me semblerait convenir. Il sèche donc comme il peut et, après un léger repassage, je le porterai tel quel en attendant de pouvoir le faire sécher dehors.

Châle Drops 167-17, bordure ajourée

Sera mieux après léger blocage

 

 

Terminé le 2 janvier, j’ai déjà pu en profiter un peu.

châle au tricot, modèle Drops 167-17

plus long de haut, pas mémère !

 

Echarpe en tricot dentelle (tuto)

Longue écharpe ajourée en mohair et soie

Cela commençait à me manquer de ne pas tricoter ce type de laine. J’ai craqué pour ce mélange de mohair (70%) et soie (30%) de Schulana. Parmi les différentes laines que j’ai pu tester dans cette catégorie, la Kid Seta est ma préférée car elle possède un avantage très précieux : on peut la détricoter en cas d’erreur, sans avoir recours à une aiguille à coudre ou à broder, et sans l’abîmer.
Bien pratique quand le point est un peu fantaisie.

70% mohair, 40% soie

mohair et soie de Schulana

D’ailleurs, j’ai dû tester le détricotage assez rapidement.
J’avais monté les mailles avec des aiguilles plus grosses que celles du reste du tricot, N°6 et 5 pour le reste. Je me suis vite aperçue que cela tiraillait un peu, mais j’ai fait comme si je ne voyais pas …. J’ai continué sur quelques centimètres et, bien évidemment, j’ai tout défait plus tard.
Je confirme donc, à nouveau, que l’on peut la détricoter en cas de besoin.

J’ai monté les nouvelles mailles avec du N°8 et, cette fois, pas de tiraillement.

Le motif se tricote sur un nombre de mailles multiples de 10 + 5.

1er rang : 2 m ens, jeté, répéter jusqu’à ce qu’il reste 3 mailles sur sur l’aiguille gauche (m end, jeté, surjet, jeté, surjet, m end, 2 m ens, jeté, 2 m ens, jeté) puis, m end, jeté, surjet.
2ème rang : tout à l’envers
3ème rang : 2 m ens, jeté, répéter jusqu’à ce qu’il reste 3 mailles sur sur l’aiguille gauche (2 m end, jeté, surjet, jeté, diminution double centrée, jeté, 2 m ens, jeté, m end) puis, m end, jeté, surjet.
4ème rang : tout à l’envers
Ce point est assez simple à mémoriser.

écharpe mohair et soie

Version courte

A la fin du tricot, pour rabattre les mailles, j’ai repris une aiguille N°6, les bords sont nets.

J’ai monté 65 mailles et tricoté 3 pelotes de 25g, 210 mètres. L’écharpe obtenue est bien longue, environ 2 mètres pour une largeur d’à peu près 30cm. De quoi avoir bien chaud au cou !

Le blocage est tout à fait inutile, je préfère garder tout le moelleux …..

longue écharpe ajourée

Version longue

 

Personnellement, je préfère un diagramme aux explications « littérales », si vous êtes comme moi, Grille écharpe blanche Schulana

Petit sac à anses, toile rayée

Sac doublé, toile à matelas

Coup de foudre pour le sac d’Elila, toujours prête à rendre service, elle me le prête volontiers pour que je puisse m’en inspirer pour m’en faire un du même genre. Je sais que j’ai de la toile à matelas dans un coin, il n’y a plus qu’à la trouver !

sac à anses doublé

début de chantier

La recherche s’est avérée plus longue que prévue et j’ai du ranger une bonne partie du bazar installé dans la pièce qui deviendra, peut-être, un jour (??), un atelier. Pas de chance je l’ai exhumé de l’un des derniers sacs qui me restait à inventorier. Ce rangement m’a aussi permis de remettre la main sur un tissu qui pourra servir de doublure pour ce sac.
Je décide de prendre mon temps pour bien soigner les détails et essayer de ne pas défaire, faute d’avoir réfléchi avant de « foncer ».
Je choisis de ne pas poser de bouton car le sac n’étant pas très grand, il ne devrait pas bailler et ce ne sera donc pas nécessaire de le fermer (je vous assure que ce n’est pas par flemme …)

Je mesure, le modèle et me lance dans la coupe :
– deux rectangles de 40 * 66 cm pour l’extérieur et l’intérieur,
– deux rectangles de 63 * 10 cm pour les anses
– un rectangle de 20 * 17 pour la poche intérieure
Comme, pour une fois, j’ai réfléchi avant de couper, j’ai pensé au raccord des futures anses.

Par sécurité, je surfile l’ensemble des morceaux car, j’écoute Mine, je vais prendre des marges de couture plus faible que d’habitude. (J’ai toujours peur que cela ne tienne pas et prends en général 2 cm, beaucoup trop !!)

poche plaquée à l'intérieur du sac

poche cousue

Couture de la poche intérieure sur la doublure, fait. Ensuite les anses, le retourne biais s’est avéré un peu « léger » pour ce tissu épais et je suis revenue à mon ancienne méthode : avec une épingle à nourrice. Couture des côtés de l’extérieur puis piqûre pour marquer le fond.

couture du sac et de la doublure

intérieur et extérieur

Idem pour l’intérieur, sans oublier de laisser une ouverture pour retourner ensuite.

Intense réflexion (je manque d’habitude) pour positionner correctement les 2 épaisseurs de tissu et ne pas se retrouver avec les anses croisées (du vécu sur la version précédente)

assemblage de l'intérieur et de l'extérieur

ne pas se tromper ….

Couture du haut du sac, renforcement au niveau des anses.

 

pour avoir des anses solides

renfort de la couture des anses

Léger suspens lors du retournement, ouf tout va bien.

Je suis contente de mes « raccords »,

toile à matelas rayée

les rayures coïncident

cela est donc bien utile de se poser quelques questions avant de foncer. (toujours cette envie d’avoir fini avant même que de commencer).

 

Je suis contente de cet exercice, il m’a appris (un peu) que la patience et la réflexion sont importantes (aussi en couture). J’ai réussi à aller au bout sans utiliser le découvit !!!!!

 

 

Il n’y a plus qu’à attendre les beaux jours pour pouvoir le sortir …ou l’utiliser comme n-ième sac à ouvrage! 

sac à ouvrage

et encore un ….

 

 

 

 

 

Turban rétro au tricot

Tendance cet hiver, le turban style Simone de Beauvoir ?

Croisé sur Facebook, publié par Marie-Claire Idées, j’ai encore craqué !
Comme je n’ai pas une tête à chapeau, j’ai tout de même hésité avant de commencer le tricot. Une de mes tricopines l’avait aussi repéré et aussitôt commencé. J’ai pu l’admirer lors de l’une de nos réunions habituelles du vendredi. J’étais vraiment plus que tentée.

Sable du Valgaudemar

une douceur ….

La laine s’est imposée tout de suite : Sable de la filature du Valgaudemar, 70% mérinos et 30% angora, couleur rouge.

Pour le point, je choisis les fausses côtes anglaises, sur 25 mailles (*).
Comme je n’ai pas la grosse tête, je diminue un peu la taille de la bande : 87 cm, cela devrait être suffisant.

bande de 9,5 cm sur 87

jugé assez long

Claudine (ma tricopine au turban) m’avait prévenue : la couture est un peu compliquée, il faut aussi regarder le tuto de  Huguette Paillettes.

Allers-retours entre les deux tutos pour la couture. Je pense avoir compris, épingles mises.

turban au tricot

épinglé

Je fais tout de même vérifier par Claudine lors d’un vendredi suivant et j’abandonne la chose …..

Je suis certaine que je ne le porterai pas ! Les jours passent et rien ne bouge, je démarre bien entendu un autre tricot.

 

Aujourd’hui, vendredi, trois raisons de le reprendre :

  1. je ne travaille pas
  2. c’est le jour du café-tricot et je risque de subir des questions
  3. ma grande vient ce soir et peut-être lui plaira t’il ?

Je m’arme de patience et je couds, j’essaye à plusieurs reprises pour qu’il soit vraiment à ma taille, ouf, fini !

Mon assistante l’essaye pour moi :

turban rétro au tricot

assez bien porté

turban mérinos

cela me rappelle quelqu’un

Vais-je le porter pour aller au café-tricot de cette fin d’après-midi ? Va t’il se faire adopter par ma grande ? Une seule pelote a suffit, nous pourrions aussi en avoir un chacune !

(*) Précisions pour le réaliser :

Répéter toujours les deux rangs ci-dessous sur un nombre de mailles multiple de 4 + 1:
1er rang : une maille endroit, répéter jusqu’à la fin du rang (2 mailles envers, 2 mailles endroit)
2ème rang : une maille envers, répéter jusqu’à la fin du rang (2 mailles endroit, 2 mailles envers)

 

 

Waiting for Rain, version rouge

Châle forme allongée, incrustations de dentelle

Cette photo, trouvée lors de mes rares longs moments de flânerie sur la toile,

châle au tricot

dentelle et rangs raccourcis ?

à la recherche de nouvelles idées de tricot, a attiré mon attention. La forme du châle semble assez allongée, ce que j’affectionne particulièrement en ce moment, et les points, alternance et mousse et dentelle, m’ont vraiment donnée envie de le tricoter.

Bonne nouvelle, j’avais une laine de coloris dégradé qui me semblait plutôt adaptée, je craignais simplement que les parties en tricot dentelle ne « ressortent » pas assez. Je préférais une couleur uniforme.

Après examen minutieux de mes réserves, je n’avais rien qui convenait. J’étais obligée d’acheter de la laine.  Heureusement, une amie compatissante a tout de suite accepté de m’accompagner dans cette corvée. (Merci Mine). J’ai déniché un mérinos plutôt assorti,

Drops et Lang, valeurs sûres

Drops et Lang

du moins selon moi, à ma laine initiale.

Tricoté avec beaucoup de plaisir, ce châle a grandi assez vite mais je ne savais pas comment le bloquer.
Je craignais que mon système habituel, sur le tapis d’éveil, n’aplatisse de trop les parties en point mousse et qu’il perde de son mousseux. J’ai tenté de poser une tige métallique sur le bord de la baignoire mais pas assez de place pour qu’il s’épanouisse.

blocage de châle au vent

très artisanal

A l’occasion d’un passage chez mes parents, j’ai tenté le blocage au vent, avec simplement des épingles à linge pour l’étirer doucement.
Le résultat m’a tout à fait convenu, il a gardé son côté mousseux et les parties en point dentelle se voient mieux qu’avant.

Pour une fois que j’avais une photographe volontaire, j’en ai profité …. sans me rendre compte que le châle était à l’envers. Encore raté !!

Nouvelle séance, raccourcie, la lumière n’était plus aussi bonne.

châle au point mousse

il est très long

 

châle tricot dentelle

dentelle et rangs raccourcis

Deux laines utilisées :
Jawoll Magic de Lang, environ 125g (une pelote 1/4) et Baby Mérino de Drops, environ 30g
Il mesure 38 * 180 cm

 

Les explications de ce châle sont disponibles sur Ravelry

 

 

Le tricot solidaire

Tricot pour les sans abri, à l’initiative du SPF

Début octobre, un post Facebook dans le fil d’actualité retient mon attention, tricoter des écharpes, snood, bonnets et autres mitaines qui seront distribués lors des maraudes d’hiver du Secours Populaire Français.
L’information était relayée par une tri-copine du vendredi, on en discute lors de la soirée suivante et nous serons finalement 3 à rejoindre d’autres tricoteurs dans les locaux du SPF du 18ème arrondissement de Paris pour cette première soirée tricot solidaire, le 17 octobre.

Un stock de pelotes et aiguilles nous y attend, il n’y a plus qu’à choisir et s’y mettre.
Comme le crochet me semble plus rapide,

snood crochet SPF

tout en brides

je commence un tour de cou en brides, en doublant une laine assez fine.

Ceux qui ne se connaissent pas font connaissance, on papote et grignotant quelques bonbons et les 2 heures sont vites écoulées. Nous repartons avec notre encours, rendez-vous le 24 novembre pour remettre l’ouvrage terminé et d’autres éventuellement.

Hier, une autre tricopine s’est vu offrir un merveilleux stock de pelotes (beaucoup de rose) et je n’ai pas pu résister à l’envie de crocheter un autre snood. J’ai un peu agrémenté le modèle précédent, inspirée par cette couleur que j’aime j’adore.

snood au crochet

toujours au crochet

Fini assez rapidement (vive le crochet), j’en commence un nouveau aux aiguilles.

snood SPF

point mousse

Il ne va pas falloir « mollir » ce week-end, j’aimerais le terminer et, si possible, faire aussi un bonne assorti au snood rose crocheté. La prochaine réunion, avec remise des premiers ouvrages, est prévue mardi, le 24 novembre.
Fin de week-end,
J’ai fini le snood au tricot et eu le temps de crocheter un bonnet

snood au point mousse

avec fleur au crochet

tricot solidaire snnod bonnet

bonnet et snood au crochet

Si vous voulez rejoindre cette initiative, vous trouverez plus d’informations ici, ou sur la page Facebook.

 

Un bandeau pour l’hiver (tuto)

Bandeau tricoté pour lutter contre le froid

Depuis 2 ou 3 semaines, il est beaucoup question de bandeaux et de turbans tricotés dans mon entourage de tri-copines. Je suis tentée par les deux mais j’ai déjà plusieurs encours et, de plus, j’ai décidé que cela ne m’irait pas. Toutefois, tenter de tricoter une pièce que je n’ai pas encore faite m’attire vraiment.

Pour le bandeau, ce n’est pas tout à fait juste, j’en avais fait deux il y a déjà pas mal de temps. Celui que j’ai repéré dans une vitrine m’a semblé original (comme je ne suis pas du tout les tendances, il ne l’est peut-être pas du tout !).
Sur le dessus de la tête, la bande semblait se séparer en deux, puis les deux bandes obtenues se croisent avant de redevenir une partie unique.

Ce matin, pas envie d’affronter la météo défavorable pour aller au marché, j’ai donc un peu de temps qui « se libère ». (oui, j’en manque toujours)

Laine Adriafil

Très courtes, vite tricotées

Optimiste, je me dis que si je m’y mets, ce ne devrait pas être un encours supplémentaire car il n’est pas commencé et devrait être fini avant la fin de la journée (on se trouve les excuses que l’on peut). De plus, je viens de terminer les socquettes destinées à ma maman, donc je peux.

Pour la laine, j’ai ce qu’il faut. Une pelote avait été sortie du tas, il y a très longtemps, à cette intention.

Au vu de mes deux bandeaux précédents, je sais qu’il faut que sa taille soit un peu inférieure au tour de tête et je pense qu’il vaut mieux que la partie arrière de la tête soit plus étroite que le devant pour qu’elle reste mieux en place.

Bien que la bande de la pelote indique aiguilles 6 ou 6.5, contrairement à mes habitudes, je choisis des plus fines, pour plus de tenue du bandeau, il sera tricoté en 5.
Je n’aime pas les échantillons et démarre donc un peu au pif, quitte à devoir défaire si cela ne me convient pas.

1 – monter 11 mailles et tricoter 4 cm en côtes 1/1

2 – augmenter d’une maille, en début et fin de rang, à une maille du bord,  tous les 6 rangs, 5 fois

3 – tricoter les 21 mailles obtenues sur 5 cm, jusqu’à obtenir une longueur totale d’environ 18 cm

11 mailles en attente

première mise en attente des mailles

4 – tricoter les 10 premières mailles, faire une augmentation avant la 11ème maille et mettre les 11 mailles suivantes en attente (*).

 

 

 

5 – tricoter les 11 premières mailles sur  une longueur de 11 cm, puis les mettre en attente

bandeau en côtes

fin de la première bande

6 – tricoter la seconde bande de la même longueur avec les mailles mises en attente précédemment

deux bandes de 11 mailles

longueur identique

 

 

 

 

 

 

7 – croiser les deux bandes, tricoter les 10 premières mailles, tricoter ensemble la 11ème maille et la première maille qui était en attente, tricoter les 10 mailles suivantes

22 mailles

croiser les bandes

 

 

 

 

 

 

8 – tricoter les 21 mailles sur 5 cm

torsade

à nouveau 21 mailles

 

 

 

 

 

 

9 – diminuer d’une maille, en début et fin de rang, à une maille du bord, tous les 6 rangs, 5 fois

10 – tricoter les 11 mailles restantes sur 4 cm et les fermer. La longueur totale est d’environ 50cm

bandeau tricoté

longueur environ 50 cm

11 – coudre les deux extêmités

bandeau au tricot

cousu !

La longueur est ajustable en fonction du tour de tête souhaité, l’important est que la bande totale soit symétrique par rapport au croisement central.

bandeau en côtes 1/1

fini !

Miranda n’ayant pas de tête, j’ai eu recours à une autre assistante (Toujours pas de volontaire pour les photos ….)

 

 

(*) Il faut vraiment que je range, je n’ai pas réussi à retrouver mon arrête mailles. Heureusement que j’ai déniché un ancien kilt pour lui emprunter son épingle !!!